Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Avis Monsieur Hugo : gestion locative facile et automatique, nos questions au fondateur

Avis Monsieur Hugo gestion locative

Vous le savez surement si vous êtes un fidèle lecteur ADI : l’immobilier est le placement préféré des Français, mais c’est loin d’être un investissement passif se limitant à la collecte des loyers tous les mois ! Alors pour faciliter la gestion locative, les services se multiplient : les traditionnelles agences immobilières, mais aussi des acteurs en ligne. Plusieurs lecteurs qui souhaitent éviter la « souffrance » de gérer l’immobilier locatif nous ont demandé notre avis sur Monsieur Hugo, un « assistant personnel de gestion locative ». Nous avons décidé de creuser la question !

On partage le constat : entre les locataires qui payent leur loyer lorsqu’ils en ont envie, le temps qu’on perd à les relancer, le stress d’avoir à gérer un jour un impayé, ceux qui vous appellent le dimanche soir à cause d’un problème de chasse d’eau (c’est du vécu 😅), ceux qui falsifient leur bulletin de salaire pour louer plus facilement, la legislation à suivre… c’est vraiment stressant et chronophage de gérer un investissement immobilier.

Et pourtant, 75 % des investisseurs immobiliers préfèrent gérer seuls leurs locations plutôt que de déléguer !

Pour cela il faut utiliser les bons outils, avoir souscrit les bonnes garanties pour couvrir les risques locatifs, et avoir à disposition un bon réseau d’artisans prêts à dépanner. C’est ce que propose Monsieur Hugo sur ordinateur, tablette et mobile. Pari tenu ? A priori, de la mise en location, à la déclaration des revenus locatifs, en passant par la gestion locative, selon les retours d’expérience et avis Monsieur Hugo semble être la solution la plus efficace et complète du marché :

Avis Monsieur Hugo
Les avis de Monsieur Hugo sont excellents sur Trustpilot

Pour en savoir plus, nous avons décidé d’interviewer le fondateur, Bruno Cantegrel, pour avoir sa vision de l’investissement immobilier et mieux connaître les services qu’il propose pour accompagner les investisseurs à gérer leurs biens. Vous verrez que l’interview est dynamique, je me fais mon avis sur Monsieur Hugo en rebondissant sur chaque point. Et même si vous n’êtes pas investisseur immobilier, je pense que vous allez apprendre des choses intéressantes en lisant notre échange.

Note de Nicolas : à notre avis Monsieur Hugo apporte beaucoup de valeur ajoutée et un gros gain de sérénité pour un tarif très raisonnable. Vous le verrez en lisant l’article. Nous avons été séduits par leurs services et nous pensons qu’ils pourront aussi intéresser beaucoup de lecteurs investisseurs immobiliers, alors nous avons demandé une offre spéciale pour notre communauté. Si vous vous abonnez aux services de Monsieur Hugo, saisissez le code ADI pour obtenir 5 % de réduction (et 2 mois d’essai gratuits).

SOMMAIRE

Quelle est votre expérience personnelle en investissement immobilier ?

Depuis tout petit je suis passionné d’immobilier. Je me rappelle ces parties interminables au Monopoly où je me précipitais pour acheter les terrains au plus vite et construire des maisons et commencer à collecter mes 1ers loyers. C’était fun d’apprendre à investir en s’amusant sans avoir les contraintes de la vie réelle…

Mes débuts : un mauvais investissement en dispositif de Robien

Dès que je me suis lancé dans l’immobilier en 2003, mes rêves se sont vite brisés car j’ai commencé par mon pire investissement : investir en de Robien. Sur le papier, le CGP m’avait fait miroiter que c’était une très belle opportunité avec un beau rendement, tableau Excel à l’appui…

Mais en réalité, rien ne s’est passé comme prévu.

J’ai acheté forcément dans le neuf (en VEFA) donc je l’ai acheté au prix fort.

L’immeuble est sorti de terre dans une zone sinistrée sans demande locative : j’ai dû attendre 9 mois pour avoir un locataire (j’ai failli perdre tous les avantages fiscaux si je ne l’avais pas loué au bout de 12 mois…). J’ai été contraint par l’agence immobilière de baisser mon loyer de 10 %. Merci Foncia 😉

À l’époque le prêt à taux variable avait la cote et j’ai donc souscrit un crédit immobilier à taux variable capé + ou -2. Manque de chance, les taux ont augmenté et mon crédit aussi… je suis passé d’un taux de 2,5 % à 4,5 %. Très mauvais pour la rentabilité.

Puis de bons investissements rentables

Suite à cette 1ère expérience désastreuse, je me suis ensuite concentré sur des studios à rénover complètement et proches de chez moi avec un vrai potentiel de marché locatif. Maintenant, je publie mon annonce sur Leboncoin le dimanche soir, je fais des visites groupées le lundi, je sélectionne parmi les 5 dossiers reçus et je finalise le bail dans la soirée. L’emplacement est primordial et doit être le 1er critère de choix.

J’ai eu la chance de pouvoir tester différents formats d’investissement : le logement étudiant en bail commercial, les box, les caves, les surélévations d’immeuble pour transformer les combles en logement, et même dernièrement les ventes aux enchères à la bougie.

Note de Nicolas : même mésaventure à mes débuts ! En 2006, j’avais acheté un de Robien « conseillé » par un soi-disant CGP indépendant. Le but était de défiscaliser tout en investissant dans l’immobilier (et le but du « conseiller » était de toucher une grosse commission… je l’ai compris plus tard). Je me suis aussi fait avoir, en payant trop cher un bien mal placé et avec un crédit à taux variable qui s’est envolé vers 5 %. Erreur de jeunesse, mais c’est ce qui m’a permis d’apprendre également !

Moralité : il faut bien choisir ses investissements et ses conseillers : comment choisir un conseiller en gestion de patrimoine ? D’ailleurs, ces dernières années, le Pinel se vend comme des petits pains, mais c’est également bien souvent un mauvais investissement (avis Pinel, cas pratique). Pour bien investir en immobilier, il faut acheter au bon prix, au bon emplacement, et en optimisant fiscalement (régime LMNP notamment). Notre article : bien investir dans l’immobilier locatif.

Comment est né le projet Monsieur Hugo ?

Depuis maintenant 20 ans que je gère mes biens immobiliers seul, j’ai rencontré de nombreuses difficultés pour mettre en location et gérer mes biens. J’ai fait le constat que la grande majorité des propriétaires bailleurs avaient les mêmes difficultés que moi au quotidien.

L’investisseur a aujourd’hui 2 solutions pour gérer ses investissements locatifs :

  1. Soit passer par une agence immobilière. Mais le ressenti général est plutôt catastrophique. Il n’y a qu’à regarder les avis sur Foncia par exemple…
  2. Soit les gérer seul avec son meilleur ami Excel. Plus de 75% des bailleurs gèrent aujourd’hui seul leurs biens.

Il n’y avait pas sur le marché de vraie alternative. Hormis certains logiciels qui sont des Excel améliorés et qui remplissent certaines fonctions de base comme envoyer une quittance, enregistrer une dépense, mais qui sont incapables de vous accompagner lorsque vous avez un souci avec votre locataire.

J’ai donc décidé de m’associer avec d’autres amis investisseurs, issus de la Tech, pour proposer un assistant personnel en location : Monsieur Hugo.

Monsieur Hugo est né en 2017 et compte à ce jour plus de 3 500 lots dont la gestion est automatisée à 95% par la plateforme, 200 juristes pour traiter les litiges des propriétaires et 4 900 artisans qui interviennent dans toute la France.

Monsieur Hugo est devenu en quelques années, la seule plateforme de gestion locative à prendre en charge tous vos frais d’avocats, d’huissiers, d’artisans pour traiter vos litiges, impayés, pannes et fuites.

Voici un extrait de l’espace client (on peut centraliser plusieurs biens) :

Gestion espace client Monsieur Hugo

Note de Nicolas : en creusant mon avis sur Monsieur Hugo, je vois que les juristes et artisans ne sont pas des salariés de Monsieur Hugo. Je comprends que Monsieur Hugo (société Oopono) a l’habilitation COA (courtier en assurances) sous le numéro ORIAS 17001864 (c’est un métier réglementé). Donc si un abonné au service a un litige avec un locataire, un artisan, ou le fisc, alors un juriste Axa intervient. De plus, la garantie loyers impayés est couverte par l’assureur Allianz, de même que l’assurance obligatoire PNO (propriétaire non occupant). Enfin, c’est Mondial Assistance qui prend en charge l’intervention d’un artisan spécialisé sous 3 heures pour réparer les pannes, fuites, etc.

Donc l’abonnement à Monsieur Hugo est en fait un abonnement à un package d’assurances (l’abonné paie seulement Monsieur Hugo, car c’est Monsieur Hugo qui a contractualisé avec les assureurs) et de services. Et tout est centralisé chez Monsieur Hugo, interlocuteur unique et complet. Cela me semble très pratique. Parlons maintenant des services.

Entrons dans le vif du sujet. À votre avis Monsieur Hugo : comment démasquer les faux dossiers de location ?

La mise en location est l’étape la plus importante, celle où il ne faut pas se louper car une fois que le locataire a emménagé, il est quasi-impossible de le mettre dehors rapidement.

Avec la crise du logement, il est maintenant devenu la règle de tricher pour obtenir sa location. Selon une étude de BFM, 67 % des locataires falsifient leur dossier pour espérer pouvoir se loger. Le document le plus falsifié (à 59 %) est le bulletin de salaire.

Lorsque vous acceptez un candidat qui a falsifié ses bulletins de salaire, vous prenez le risque d’avoir plus d’impayés de loyers.

Aujourd’hui, il est devenu impératif de passer au moins 15 minutes sur chaque dossier de location pour bien les analyser et démasquer les faux.

Dans mon livre, « Trouver un locataire pour son logement » (en téléchargement gratuit sur mon blog), j’explique pas-à-pas comment vérifier chacun des documents et les outils de pro que vous pouvez utiliser pour identifier les fraudeurs.

Sur un bulletin de salaire, j’explique notamment la méthode pour contrôler le revenu net fiscal, pour vérifier la cohérence entre le salaire brut et le net selon le statut du candidat. Mais aussi comment déchiffrer certaines lignes douteuses perdues entre les différentes charges figurant sur le salaire.

Un outil anti-fraudeur

En pratique, vérifier plusieurs dossiers prend du temps et seulement 54 % des bailleurs procèdent à des vérifications (pap.fr). Comme notre objectif avec Monsieur Hugo est de sécuriser la mise en location, nous proposons au bailleur un outil anti-fraudeur que nous avons construit en partenariat avec le Ministère du Logement.

Cet outil anti-fraudeur permet de démasquer les faux dossiers de location : des algorithmes vérifient que les documents fournis par les locataires sont conformes, à jour, et non modifiés. Un dernier contrôle est réalisé en vérifiant les revenus du candidat enregistrés au niveau du centre des impots. Le contrôle est réalisé dans la journée.

Sur votre interface, les dossiers des candidats locataires, avec accès à un calendrier de prise de RDV (comme Doctolib) :

Monsieur Hugo dossier location

Note de Nicolas : à mon avis, Monsieur Hugo offre un outil pratique d’aide à la prise de décision pour choisir le bon locataire. Du côté locataire, je connais une solution du service public : dossierfacile.fr. Le locataire dépose ses pièces justificatives (carte d’identité, avis d’imposition, bulletin de salaire, etc.). Puis les fonctionnaires contrôlent le dossier. Et si le dossier est validé, on obtient un lien URL à transmettre aux bailleurs.

Ainsi, les bailleurs peuvent récupérer le dossier complet validé, ils sont rassurés. Et c’est rassurant également côté locataire car il y a un filigrane « dossier location » inscrit sur chaque pièce, ce qui empêche le vol d’identité si les pièces tombent entre de mauvaises mains. C’est le même type de service proposé par Monsieur Hugo, donc soit le bailleur abonné soumet les dossiers des candidats à Monsieur Hugo, soit en tant que bailleur il exige directement aux candidats locataires de passer par le site dossierfacile.fr.

Et une fois le locataire sélectionné : quelles sont les principales erreurs à ne pas commettre pour rédiger un bail conforme ?

Place à la paperasserie administrative avec le bail, les annexes, l’acte de caution, etc. Ce n’est pas la partie la plus fun dans la mise en location. Qui aime rédiger des contrats ?

On a souvent tendance à utiliser un vieux modele de bail datant de 10 ans lors de sa première mise en location. Quand on sait que la réglementation change quasi tous les ans, avoir un bail conforme à la réglementation est plus que vital pour louer en toute sécurité.

Les locataires étant de mieux en mieux informés, ils n’hésitent plus maintenant à porter plainte pour exiger des baisses de loyer jusqu’à 10 % si vous avez commis une erreur dans le bail.

Et sans compter les amendes administratives (jusqu’à 5 000 €) si vous ne respectez pas la réglementation imposée par vote ville.

Le jeu des 7 erreurs

Pour vous permettre de rédiger un bail conforme, voici les 7 erreurs à éviter :

1️⃣ Fixer librement votre loyer.

L’État a défini des zones tendues où le loyer est encadré. En complément, dans plus en plus de villes, les loyers sont plafonnés par arrêté préfectoral. Pensez à bien vérifier sur le site de l’État, si vous pouvez fixer librement le loyer ou pas.

2️⃣ Surestimer la surface de votre bien dans le bail.

Si la surface habitable est inférieure de plus de 5 % à celle indiquée dans le bail, le locataire peut exiger une diminution du loyer proportionnelle à l’écart constaté.

Par exemple, un locataire mesure une surface de 29 m² alors que le bail mentionne une surface de 33 m². Il peut obtenir en justice une baisse de 12 %, donc le loyer passe de 1000 € à 880 €/mois.

3️⃣ Oublier la clause résolution.

C’est la clause la plus importante du bail qui vous permet de résilier le bail si le locataire ne respecte pas ses obligations.

4️⃣ Cumuler un garant et une GLI.

C’est interdit, sauf si le locataire est un étudiant ou un apprenti.

➡️ Pour retrouver l’intégralité des erreurs commises par les bailleurs, je vous les partage au travers de mon livre (en téléchargement gratuit : Guide pour rédiger son bail sans faire d’erreur – Monsieur Hugo).

Un outil de rédaction de bail personnalisé

Pour simplifier la vie du bailleur, nous avons créé avec des juristes, une application juridique de rédaction de contrat de bail accessible via votre compte Monsieur Hugo. Nos algorithmes vont venir personnaliser les clauses du bail pour être conformes à la réglementation et à votre location.

Nos contrats et actes de caution solidaire sont mis à jour tous régulièrement pour vous garantir un bail conforme. Avec notre partenaire Docusign, vous pourrez en plus les signer électroniquement.

Note de Nicolas : très bien les contrats rédigés automatiquement et en conformité avec la réglementation actuelle, de quoi rassurer les phobiques administratifs ! Il y a une autre phobie que j’avais quand j’étais bailleur : ne pas recevoir les loyers ou devoir sans cesse relancer les locataires…

Vous proposez une solution pour se faire payer le loyer plus facilement ?

Oui, les abonnés Monsieur Hugo peuvent mettre en place un prélèvement automatique sur le compte bancaire du locataire. En France, la loi interdit le prélèvement entre particuliers. Il faut passer par un professionnel pour en bénéficier.

Certains acteurs comme Foncia le mettent en place auprès de tous leurs locataires. Par contre, vous ne recevrez votre loyer qu’entre le 25 et le 30 du mois, ce qui crée des décalages de trésorerie important (sans compter le coût de 8% des frais de gestion…).

En ce qui me concerne j’ai mis en place le prélèvement des loyers pour tous mes locataires, car j’utilise Monsieur Hugo. 😉

Le loyer directement prélevé, comment ça marche ?

Monsieur Hugo est la seule application sur le marché à proposer le prélèvement des loyers.

Lorsque vous activez le prélèvement des loyers, Monsieur Hugo se charge de faire signer le mandat SEPA au locataire. Cela fonctionne bien sûr même si le locataire est déjà en place dans le logement.

Puis, tous les mois, le loyer prélevé est mis sur des comptes séquestres au Crédit Mutuel et est automatiquement reversé au propriétaire par virement.

Le propriétaire choisit la date de paiement désirée depuis son interface Monsieur Hugo.

Une fois le prélèvement des loyers mis en place, votre location tourne toute seule, vous n’avez plus rien à faire. C’est un des avantages majeurs de Monsieur Hugo.

Tout est automatisé en 4 étapes :

  1. Vous n’avez plus de retard de paiement grâce au prélèvement.
  2. La plateforme collecte le loyer et vous alerte en temps réel lorsqu’il est viré sur votre compte.
  3. La quittance est générée et envoyée automatiquement par mail au locataire.
  4. Une ligne comptable est automatiquement créée sur l’outil comptable Monsieur Hugo : votre comptabilité est ainsi à jour.

Note de Nicolas : j’ai été bailleur une dizaine d’années (de 2006 à 2016) et ce sujet du paiement des loyers reste un très mauvais souvenir ! Sur 7 ou 8 locataires, la plupart ne payaient pas à temps ou ne payaient pas la bonne somme, il fallait souvent relancer… c’était vraiment pénible. Une perte de temps, du stress et une grosse charge mentale car je me demandais tous les mois si j’allais recevoir le loyer. Cette solution retire donc une grosse épine du pied du bailleur, j’aurais aimé connaître ça à l’époque !

Vous n’êtes pas seul sur le marché. Qu’est-ce qui différencie à votre avis Monsieur Hugo de Flatlooker ou de Rentila ?

Flatlooker est une agence immobilière digitale. Elle met en place un mandat de gestion avec le propriétaire. Son fonctionnement est donc le même que n’importe quelle autre agence immobilière (Orpi, Foncia…). Elle a su digitaliser le parcours client offrant une meilleure fluidité dans les process.

Rentila est une solution logiciel gratuite, créée en 2000 par une société Polonaise. Vous avez la qualité de service espérée pour une solution gratuite. Aucune automatisation n’est proposée par leur plateforme : c’est au propriétaire de cliquer un peu partout sur l’interface pour gérer son bien.

Que dire de la pertinence des documents contractuels comme le bail mis à disposition par cette société Polonaise sur le marché Français ? Le bail fait une dizaine de pages et est clairement insuffisant pour un bailleur qui veut sécuriser sa mise en location.

C’est le plus gros défaut des logiciels de gestion locative proposés sur le marché : en cas de souci avec un locataire (litiges, pannes…), le bailleur est seul devant son logiciel, sans assistance et doit se débrouiller tout seul.

C’est pour cette raison que Monsieur Hugo a été créé : pour assister en plus les bailleurs dès qu’ils ont un problème à gérer. Plus de 200 juristes et 4 900 artisans sont à leur disposition pour intervenir et tous les frais sont pris en charge par Monsieur Hugo.

Note de Nicolas : pour aller plus loin, notre avis Mansa ex Flatlooker. Ce service est également intéressant. La différence principale est qu’il s’agit d’un mandat de gestion, et Mansa crée l’annonce (et prend les photos) pour chercher les locataires. Mais Mansa ne couvre pas toute la France (seulement une trentaine de ville) et le tarif est plus élevé.

Je vois que vous gérez aussi la comptabilité. Comment avez-vous réussi à diviser par 2 les frais d’expertise comptable ?

Nous avons lancé en janvier dernier une solution fiscale disruptive sur le marché.

Aujourd’hui, pour un bailleur qui investit en immobilier en société ou en statut LMNP, il est impossible de faire seul sa déclaration car il faut produire des liasses fiscales, un compte de résultat, le tout en conformité avec la réglementation.

Les bailleurs ont donc recours à un expert comptable pour un cout de 700 € / an  (plus de 20 000 comptables à se partager le gâteau pour un marché estimé à 1 milliards d’euros).

Notre service comptable

Notre nouveau service fiscal (en option) réalise la déclaration de vos revenus locatifs tout en divisant par 2 vos frais comptables. Pour 282€ / an, Monsieur Hugo est l’alternative au comptable.

Nous avons automatisé une bonne partie du traitement comptable. Ainsi nos experts-comptables se concentrent sur l’essentiel : la production des liasses fiscales, la validation et la transmission aux impôts. Et bien sûr l’accompagnement personnalisé : le propriétaire est suivi par un expert-comptable, et peut échanger avec lui par mail / téléphone.

Nous supportons plus de 48 régimes fiscaux différents : location nue, meublée, saisonnière, bien détenu en nom propre ou en SCI à l’IS, à l’IR, en SARL… et toutes les lois de défisc (Pinel, Borloo…).

Le lancement de ce nouveau service fiscal disruptif, nous a permis d’etre primé par BFM comme pépite tech (voir l’interview BFM).

Pouvez-vous nous dresser un comparatif entre Monsieur Hugo, JD2M et Amarris ?

Les 2 cabinets comptables : JeDéclareMonMeublé (JD2M) et Amarris Solo proposent des solutions logiciels comptables en ligne pour produire ses liasses fiscales pour le LMNP.

Le gros défaut de ses logiciels comptables est qu’il faut y passer du temps et ne pas se tromper pour saisir toutes les données dans les bonnes cases. En cas d’erreur, vous êtes le seul responsable vis-à-vis du Fisc.

Notre comparatif :

Comptabilite Monsieur Hugo

Nous avons fait le choix avec Monsieur Hugo de proposer une solution qui allie le meilleur des solutions existantes :

  • En automatisant une bonne partie du traitement comptable en amont pour réduire les coûts.
  • Avec des experts-comptables qui produisent vos liasses fiscales, les transmettent aux impôts et en sont responsables.

Nous fournissons en plus un bilan prévisionnel incluant (quand c’est possible) des pistes d’optimisations fiscales pour le bailleur.

Note de Nicolas : pour avoir fait des études d’expertise-comptable, je connais « un peu » le sujet. La comptabilité est un vrai métier, c’est important de déléguer à un professionnel responsable. Pour moins de 300 € le rapport qualité/prix est très bon. Et je rappelle qu’au niveau des impôts, les frais de comptabilité constituent une charge déductible. C’est donc une option très intéressante pour les investisseurs immobiliers en LMNP ou en société (une simple location nue n’a pas besoin de comptabilité).

Comment Monsieur Hugo gère-t-il les litiges locatifs, les impayés, les pannes ou fuites qui sont un vrai cauchemar pour les propriétaires ?

Effectivement la gestion d’une location ne se limite pas à rédiger le bail, encaisser les loyers, envoyer les quittances de loyer et tenir la comptabilité. Il faut gérer tous les imprévus, les demandes de vos locataires et être disponible pour assurer un bon service client et fidéliser vos locataires.

Le concept de notre assistant personnel Monsieur Hugo est bien d’assister les bailleurs à traiter leurs problèmes locatifs au quotidien. Pour cela, nous avons construit avec les assureurs, des garanties sur mesure pour les bailleurs. Nous en proposons 2.

1️⃣ La protection juridique Premium qui intègre le recouvrement des impayés. En cas de souci avec un locataire (qui ne veut pas entretenir le bien, fait de la sous-location, fait trop de bruit, ne veut pas payer son loyer…), l’un des 200 juristes d’Axa va contacter la partie adverse, rédiger les bons courriers et trouver une solution à l’amiable.

Ce n’est donc plus la peine de chercher à résoudre seul ce litige, source de stress, il vous suffit maintenant de le confier à nos juristes. Si une procédure judiciaire doit être lancée, c’est Axa qui finance à hauteur de 10 000 € par litige tous les frais (avocats, huissiers…). En cas d’impayés, Axa se charge d’aller récupérer vos loyers et si besoin de lancer la procédure d’expulsion.

2️⃣ Notre 2ème garantie permet de faire intervenir un artisan chez votre locataire en cas de pannes, fuites, de volets roulants qui ne veulent plus se fermer… Nous travaillons avec le plus gros réseau d’artisans de France : les 4 900 artisans de Mondial Assistance se tiennent prêt à intervenir dans toute la France en 3 heures maximum. Au lieu de mettre 2h dans les villes, le délai peut être de 3h à la campagne.

Tous les frais de déplacement, de main d’œuvre et de pièces détachées sont financés par Mondial Assistance à hauteur de 400 € par intervention. Vous avez le droit à 21 interventions pris en charge dans l’année, de quoi voir venir 😉

Ainsi Monsieur Hugo vous permet de gagner du temps en automatisant les tâches de gestion mais aussi de louer l’esprit plus tranquille en confiant vos litiges, pannes à nos experts.

Note de Nicolas : encore un point essentiel pour éviter la charge mentale. D’autant plus qu’il est de plus en plus difficile de trouver des plombiers, électriciens, serruriers…réactifs. Quand on est bailleur, il est rare d’avoir une année sans problème juridique ou sans une casse à réparer.

Tout cela est bien beau, mais quel est le tarif de Monsieur Hugo ? Un geste pour nos lecteurs ?

Notre offre est transparente et simple pour le propriétaire. Nous proposons un abonnement tout compris : l’abonnement Protection à 33,90 € / mois par logement (avec des remises dégressives par nombre de lots). Quel que soit le nombre de colocataires, la surface ou le loyer, le tarif de l’abonnement ne change pas. Et vous pouvez adhérer à tout moment, même si le locataire est déjà en place.

Avec cet abonnement, vous avez accès à toute la plateforme de gestion locative pour automatiser à 95% votre gestion et la mettre en pilote automatique.

Vous bénéficiez ainsi de la meilleure couverture :

  • Tous les frais (avocats, huissiers…) sont pris en charge par Axa jusqu’à 10 000 € / litige.
  • Tous les frais d’artisans sont pris en charge par Mondial Assistance jusqu’à 8 400 € / an / bien.

Finalement, est-ce une bonne affaire ?

Monsieur Hugo est 5x moins cher qu’une agence immobilière et propose 2x plus de garanties pour sécuriser votre location et louer l’esprit plus tranquille.

Comparaison des tarifs sur la base d’un loyer moyen à 850 € / mois :

Tarifs Monsieur Hugo

Un peu comme au resto, vous pourrez choisir à la carte et prendre uniquement les services ou garanties dont vous avez besoin.

L’abonnement est bien sûr déductible à 100 % de vos revenus locatifs. Avec un Taux Marginal d’Imposition à 30 %, une CSG CRDS à 17,2 %, l’abonnement à 33,90 €/mois ne vous revient qu’à 17 € / mois.

Des options ?

Pas de surprise, tout est inclus dans l’abonnement ! Les seules options sont :

  • La PNO proposée par monsieur Hugo qui a négocié des « tarifs de gros » avec Allianz : à partir de 6,33 € / mois (appartement, maison, immeuble, local commercial, box).
  • La GLI négociée avec Allianz à un taux préférentiel à 1.98 % du loyer CC.
  • Le service fiscalité à 282 € / an (déclaration de vos revenus locatifs)

Note de Nicolas : à notre avis Monsieur Hugo offre beaucoup de valeur ajoutée et un gros gain de sérénité pour un tarif très raisonnable. Nous avons été séduits par leurs services et nous pensons qu’ils pourront aussi intéresser nos lecteurs, alors nous avons demandé une offre spéciale pour notre communauté. Si vous vous abonnez aux services de Monsieur Hugo, saisissez le code ADI pour obtenir 5 % de réduction (et 2 mois d’essai gratuits).

Avis Monsieur Hugo : conclusion

Merci Bruno pour vos réponses à nos questions ! Cela permet à chacun de se faire son avis sur Monsieur Hugo. L’immobilier n’est pas un long fleuve tranquille, et je pense que grâce à votre expérience d’investisseur, vous avez su identifier les « pain points » (points douloureux) que rencontre un bailleur, pour construire une solution en ligne qui y réponde efficacement.

Nous avons eu la même démarche avec Ludovic. Nous avons investi et réalisé des erreurs dans notre jeunesse. Puis nous avons identifié les problèmes et questions des épargnants. Et nous y avons répondu en créant notre site Avenue des investisseurs, puis en créant Prosper Conseil.

J’ai coutume de dire qu’être bailleur, c’est être un véritable chef d’entreprise avec de multiples casquettes :

  • juriste (suivre la legislation, rédiger le bail, gérer les litiges, etc.),
  • fiscaliste (choisir le bon régime fiscal et bien déclarer les revenus tous les ans),
  • recruteur RH (bien sélectionner ses locataires),
  • recouvreur de créances (recevoir les loyers),
  • conducteur de travaux (faire réparer toutes les pannes, casses et fuites qu’il y aura inévitablement).

Et à mon avis Monsieur Hugo remplit très bien tous ces rôles d’assistant en gestion locative automatique et efficace : c’est un juriste, fiscaliste, recruteur, recouvreur de créances (les loyers prélevés automatiquement), et conducteur de travaux qui tient dans la poche (sur mobile, mais aussi tablette ou ordinateur) ! Ce que semblent confirmer les avis Monsieur Hugo sur Trustpilot.

Moi qui ai laissé tomber l’immobilier locatif il y a quelques années (au profit des SCPI), car trop de charge mentale (je n’avais justement pas trouvé de moyen d’automatiser la gestion), ça me donnerait presque envie de recommencer ! En tout cas, si ce service avait existé quand j’étais bailleur, j’aurais clairement préféré cet assistant de poche, plutôt que de passer par mon agence immobilière chère et inefficace.

Offre spéciale pour les lecteurs ADI : si vous vous abonnez aux services de Monsieur Hugo, saisissez le code ADI pour obtenir 5 % de réduction (et 2 mois d’essai gratuits).

Vous souhaitez aller plus loin et apprendre à bien investir en immobilier ? Notre article : comment investir dans l’immobilier ?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Avis Monsieur Hugo : gestion locative facile et automatique, nos questions au fondateur”