LegalStart : avis complet sur les services de la LegalTech !

Avis Legalstart parrainage

Lancée en 2014, LegalStart est une société dont la mission est d’accompagner les entrepreneurs dans leurs démarches légales et leurs procédures administratives. Ceci avec 2 objectifs : simplifier ET faire baisser le coût des procédures administratives. Pour parvenir à ce résultat, les services sont réalisés en ligne via une plateforme web dédiée. Si l’essentiel des étapes est automatisé, rassurez-vous, il est possible de contacter le service client à tout moment. Et ce dernier est très efficace comme nous aurons l’occasion d’en parler dans cet article.

LegalStart fait donc partie des LegalTech, ces nouvelles entreprises dont les services conjuguent les technologies de l’information (internet) et l’expertise légale, au service de clients demandeurs de solutions pour les assister dans toutes les procédures légales. Ainsi, il est par exemple possible de créer sa société via LegalStart complètement en ligne.

N’ayons pas peur des mots : les services de LegalStart s’apparentent à une véritable uberisation de l’assistance administrative, à l’avantage des entrepreneurs pressés et de leur portefeuille !

Vous êtes peut-être tombé sur l’offre de LegalStart et souhaitez un avis sur leurs services ? Avenue des investisseurs a justement eu recours aux services de LegalStart ! Créer une société et faire toutes les démarches administratives n’est pas une mince affaire, alors nous avions besoin d’être rassurés et bien accompagnés. Nous avons expérimenté il y a peu, aussi nous pouvons vous présenter un avis complet sur les services de LegalStart.

Bon plan de Ludovic : il est possible de se faire parrainer et ainsi de bénéficier de 15% de réduction. Par ailleurs, n’hésitez-pas à nous contacter si vous avez des questions.

Aller sur le site Legalstart.

Avis sur le service offert par LegalStart.

Il y a encore quelques années, lors de la création d’une société, rédiger les statuts de la société était une tâche compliquée obligeant l’entrepreneur à s’adjoindre les services d’un expert juridique. Cette expertise représente un coût d’environ 1 000 euros pour des cas simples, et beaucoup plus selon les spécificités de la société. En théorie, il est tout à fait possible de rédiger soi-même les statuts de son entreprise. D’ailleurs, il est possible de trouver des modèles de statuts gratuits sur internet.

En pratique, la grande majorité des entrepreneurs manque des connaissances comptables et juridiques nécessaires pour rédiger leurs statuts en toute confiance. Pour autant, le créateur d’entreprise ne tient pas forcément à dépenser plus de 1 000 € pour cette formalité administrative. C’est là que LegalStart intervient ! En effet, LegalStart apporte une solution aux entrepreneurs presque autonomes mais ayant besoin de l’appui d’un expert pour encadrer le bon déroulement de leurs procédures administratives et juridiques.

LegalStart : des procédures complètement digitalisées, simples et économiques.

Concrètement, LegalStart met à disposition des modèles de documents puis l’utilisateur est guidé en ligne pour compléter et personnaliser les paragraphes et saisir les renseignements propres à son activité. Il est vrai que pour un grand nombre de démarches, le formalisme des documents ne diffère que très peu d’une entreprise à une autre. Pour d’autres procédures en revanche, par exemple dans le cas d’une création d’entreprise, sachez qu’il est possible de personnaliser entièrement les statuts sociaux de son entreprise en demandant la possibilité d’éditer le modèle (format Word).

Finalement, faire appel à LegalStart permet de gagner du temps et de réaliser des économies substantielles. Il est désormais possible de monter son entreprise en quelques clics depuis son ordinateur. Quelque chose d’inimaginable il y a encore quelques années ! Démarrer son activité n’a donc jamais été aussi simple. En ce sens, LegalStart participe à l’essor des start-up en facilitant les initiatives entrepreneuriales.

Les services accessibles chez LegalStart.

Avant toute chose, sachez que LegalStart n’est pas un service de conseil, mais d’assistance dans les procédures légales et les formalités administratives. Ainsi, il est très important de comprendre que LegalStart ne fournit aucun conseil juridique pointu, si ce n’est l’aide apportée par le formaliste et les bonnes pratiques partagées par le service client. Si vous avez besoin de conseils, LegalStart peut néanmoins vous mettre en relation avec des avocats partenaires.

L’étendue des services proposés par Legalstart.

L’offre de services est très complète. Parmi les nombreux services proposés par LegalStart, on peut notamment citer (liste non exhaustive) :

  • création d’entreprise (rédaction des statuts, constitution du dossier et envoi au greffe, etc.),
  • transformation du statut juridique d’une entreprise,
  • rédaction d’un pacte d’actionnaire,
  • modification des statuts, de l’objet, augmentation ou réduction de capital, etc.
  • approbation des comptes (obligatoire légale à la fin de chaque exercice comptable) et procès-verbal (PV) d’assemblée générale (AG),
  • protection d’une marque ou d’une création (dépôts de marque et logo à l’INPI, surveillance de marque, etc),
  • gestion des salariés (établissement des contrats, rupture conventionnelle, etc.),
  • etc.

Ainsi, de la naissance à la fin de la société (création d’une société, approbation des comptes, dissolution/liquidation, etc.), les services de LegalStart couvrent toutes les étapes de la vie des entreprises.

Le service client LegalStart et le rapport qualité / prix.

Que ce soit pour une simple demande d’information ou pour le suivi de votre dossier en cours, le service client est joignable par téléphone ou par e-mail et répond avec rapidité et précision aux demandes des clients. Bien que LegalStart repose sur une plateforme web automatisée, le service client n’a donc pas été négligé. Au contraire ! Il constitue un des points forts de leurs services et on nous a toujours prêté une oreille attentive tout au long de nos démarches. D’ailleurs, les avis Google sont nombreux et très bons :

LegalStart peut vous accompagner pour la création d’une entreprise avec un des statuts juridiques suivants : auto-entrepreneur, entreprise individuelle, EIRL, EURL, SARL, SAS, SASU, SCI. Mieux encore, Legalstart a prévu une gamme de services sur mesure pour différentes professions courantes : les artisans du bâtiment (électricien, plombier, menuisier, etc), les métiers de bouche (boulanger, charcutier, boucher, etc), les services (VTC, coiffeurs, auto-école, etc) ou la vente (magasin de sport, de vêtements, opticien, etc).

Du côté de la tarification, Legalstart est très transparent sur les frais des différents services. Vous allez économiser jusqu’à 80 % grâce à la dématérialisation des procédures, de l’ordre de 500 € à 1 500 € ! Sachez que la grille tarifaire prend le soin de détailler la ventilation des frais, entre les frais allant à l’administration (greffe, État) et la part de service facturée par Legalstart. Si vous ne ressentez pas le besoin de rencontrer un expert-comptable et d’en discuter « entre 4 yeux », c’est imbattable !

Retour d’expérience LegalStart.

Note de Ludovic : ces dernières années, j’ai utilisé plusieurs fois LegalStart. Maintenant, je pense en avoir une vision suffisamment complète et avec assez de recul pour en faire mon retour d’expérience.

J’ai eu l’occasion de tester les services de LegalStart dans le cadre de différentes démarches administratives :

De manière générale, les démarches se sont très biens passées. Sachez que les créations d’entreprises sont les opérations les plus critiques et stressantes. Lorsque l’on crée sa première entreprise, on ne sait pas comment se déroule la création et dans quel ordre procéder. En effet, entre la forme juridique à choisir (SA ? SARL ? EURL ? SAS ?), la rédaction des statuts, l’ouverture du compte en banque et la domiciliation du siège social, il n’est pas toujours évident de s’y retrouver. Ainsi, LegalStart saura rassurer les jeunes entrepreneurs et accompagner la bonne marche de l’enregistrement de leur entreprise.

L’interface client LegalStart.

L’interface LegalStart est claire et bien pensée. L’utilisateur a la possibilité de revenir en arrière à tout moment dans le processus d’édition. De la même façon, il peut revenir à tout moment sur son dossier pour le compléter, sur plusieurs semaines si nécessaire. Techniquement, les pièces justificatives sont uploadées afin de compléter le dossier.

De plus, un système de signature électronique est également en place et vous n’aurez rien à imprimer ni à envoyer par courrier. La procédure est donc pleinement dématérialisée, ce qui fait gagner beaucoup de temps et d’argent. Enfin, avant la validation du dossier pour transmission au formaliste de LegalStart, on accède à un récapitulatif qui permet de vérifier si les informations renseignées sont correctes. Enfin, en dernière étape, si tout est bon le formaliste transmet votre dossier au greffe du tribunal du commerce qui immatricule votre société sous 5 jours. LegalStart reviendra alors vers vous par mail avec votre Kbis en pièce jointe.

La création d’une société par actions simplifiée (SAS).

Dans cette partie, nous allons vous détailler notre retour d’expérience sur le service d’assistance à la création d’une société par actions simplifiée (SAS). La création d’une SAS (tout comme la création d’une SARL) requière plusieurs étapes.

Les étapes de la création d’une société.

On peut résumer ainsi les principales étapes de la création d’une société :

  • rédaction des statuts (définition de l’objet social, du siège social, de la gouvernance, du capital, etc.),
  • dépôt du capital social sur un compte bancaire professionnel et obtention d’une attestation de dépôt de capital,
  • envoi du dossier complet au greffier (statuts, cerfa M0, etc.),
  • inscription au registre des bénéficiaires,
  • réception du Kbis et déblocage du compte bancaire,
  • réception du numéro de TVA intracommunautaire (sous 1 mois après l’immatriculation).

Les documents administratifs pour immatriculer sa société.

Pour vous accompagner dans cette aventure et dérouler efficacement chaque étape, Legalstart permet de préparer tous les documents à remettre au greffier et l’administration :

  • les statuts,
  • la liste des souscripteurs,
  • la liste des bénéficiaires effectifs,
  • l’attestation de filiation, déclaration de non-condamnation.

Ainsi, dans le cadre de ce service, le responsable de la société donne un mandat à LegalStart pour les formalités d’immatriculation.

L’accompagnement par LegalStart au cours de la création de la société.

Vous pouvez à tout moment suspendre l’avancée de votre dossier en ligne et les informations saisies sont sauvegardées. Vous pouvez donc revenir plus tard pour reprendre le formulaire à l’étape où vous vous étiez arrêté.

L’essentiel des informations à renseigner est relativement trivial : ces informations portent sur l’identité des fondateurs, le nom de l’entreprise, ses coordonnées, etc. Un des points critiques est la définition de l’objet social. Sur ce point, l’entrepreneur doit se renseigner attentivement afin de correctement déterminer l’objet de son entreprise. En effet, LegalStart ne pourra pas se substituer à l’entrepreneur quant à la formulation de l’activité de l’entreprise et donc de son objet social.

Malgré l’apparente facilité de la procédure de création d’une entreprise, ne perdez pas de vue que les statuts de votre entreprise sont un point très important. En cas de doute, faites-vous accompagner d’un expert. Sachez que LegalStart propose également un service optionnel pour la rédaction d’un pacte d’actionnaire.

Au moment du remplissage du dossier, LegalStart propose d’autres services complémentaires, tels que la mise en relation avec un expert comptable, des sociétés d’hébergement de siège social, ou encore des compagnies d’assurance en responsabilité civile professionnelle. De plus, LegalStart propose également un accompagnement dans le temps pour d’autres démarches administratives. À vous de voir si vous avez besoin de LegalStart pour ces services. De mon côté, j’ai un ami expert-comptable qui tiendra la comptabilité mensuelle et nous domicilions via Kandbaz.

Quant au compte bancaire professionnel, nous avons préféré passer par Fiducial Banque. C’est un peu notre rayon et nous avons bien comparé ! En termes de rapport qualité / prix, nous n’avons pas trouvé mieux que leur offre à 15 € HT par mois. En effet, on peut gérer en ligne, il n’y a pas de commissions sur les mouvements, le compte courant est rémunéré 0,3 % par an (mieux que rien) et on dispose d’une carte bancaire Visa Business. De plus, nous avons eu un excellent contact téléphonique et mail avec notre conseiller attitré. Enfin, nous avons préféré une banque expérimentée et bien installée, plutôt qu’une néo-banque à peu près au même prix mais qui n’a pas encore fait ses preuves.

Les 3 niveaux de services de LegalStart.

Pour la création d’une société par actions simplifiée, Legalstart propose 3 niveaux services :

  • Le service Start : gratuit, permet d’éditer les statuts, le cerfa M0 et assembler les pièces à fournir.
  • Le service Standard : payant, fournit un service relativement complet. Comparativement à l’offre Start, il donne en plus accès à la relecture du dossier par un formaliste, la transmission du dossier au greffe et une assistance accessible par téléphone ou par e-mail. Le service Standard est donc relativement complet mais il est possible d’aller plus loin en souscrivant la formule Premium Express.
  • Le service Premium Express : payant, le dossier est traité en priorité (48h), une assurance anti-rejet du greffe est fournie, les statuts peuvent être modifiés (accès au fichier Word) et LegalStart se charge de vous envoyer votre dossier par La Poste. Autrement, avec les autres formules, votre dossier est uniquement sous format PDF.

Parrainage LegalStart.

LegalStart propose un système de parrainage : le filleul bénéficie d’une réduction de 15% sur ses frais LegalStart. Alors si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez-pas à nous contacter si vous souhaitez que l’on vous parraine, ou si vous avez d’autres questions.

Notre avis sur LegalStart : bilan.

Bilan très positif pour les services de LegalStart ! Nous avons été très bien accompagnés pour la création d’une société par actions simplifiée. Dans ce genre de service, un point essentiel concerne la qualité du service client. De ce côté, c’est un sans faute pour LegalStart : le service client est très disponible, par mail ou téléphone, et pourra répondre rapidement à toutes les interrogations des clients.

S’agissant de la plateforme web, c’est clair et intuitif, tout est bien conçu, nous n’avons pas trouvé de reproches à faire. À chaque étape, un effort didactique important est mené pour permettre à l’entrepreneur de comprendre ce qu’il est en train de faire. En effet, des bulles infos décrivent les informations à renseigner. Pour des informations plus détaillées, le service client est également disponible. On apprécie enfin la mise à disposition de fiches pratiques permettant d’en savoir plus sur les différentes structures juridiques de sociétés, la gestion d’une entreprise, de ses salariés, etc. LegalStart n’est pas qu’un service commercial, il y a aussi une réelle dimension pédagogique.

Ceci dit, le service Premium Express et quelques options ne nous paraissent pas indispensables. Par exemple, pour la domiciliation du siège social et la banque, faites jouer la concurrence avant de choisir les partenaires LegalStart. En effet, de notre côté nous avons trouvé mieux pour moins cher, comme nous l’expliquions plus haut dans l’article.

Grand succès public : LegalStart compte désormais plus de 100 000 clients. Un succès mérité à la vue d’un service très pratique, qui permet de gagner du temps et de réaliser des économies importantes. Le tout sans faiblesse majeure. En conclusion, hors besoin particulier, notre avis est que LegalStart constitue un service idéal pour assister la création d’une petite start-up ou toute autre activité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “LegalStart : avis complet sur les services de la LegalTech !”

  • Avatar
  • Avatar
    • Nicolas