Performance 2018 des différentes classes d’actifs. Bourse, immobilier, etc

Investir dans le monde

L’heure est au bilan de l’année écoulée. Ainsi, nous vous proposons un tour d’horizon des principales classes d’actifs : actions, immobilier et fonds euros d’assurance-vie. Globalement, l’année 2018 fut surprenante : baisse générale des actions après des années de hausse insolente, alors que les fonds euros d’assurance-vie se sont stabilisés après des années de baisse des taux. En revanche l’immobilier Français continue sur sa lancée et les écarts se creusent toujours plus entre les zones rurales et les grandes villes.

Performance 2018 différentes classes d'actifs bourse vs immobilier

Une année 2018 difficile pour les marchés financiers.

Une année 2018 douloureuse sur les marchés actions, en témoigne la performance de l’indice phare mondial : -9 % sur l’indice MSCI World (et -11 % en se couvrant contre le change en devises). Ainsi, l’ensemble des places boursières du monde recule :

  • Le MSCI World enregistre une baisse de 9,13%.
  • Le S&P 500, l’indice phare Américain, baisse de 6,24 %.
  • C’est encore plus dur pour les marchés européens : l’Euro Stoxx 50 baisse de 14,34%.
  • Le CAC 40, l’indice Français, ne cède « que » 10,95% (- 8 % en tenant compte des dividendes).

Cette contre-performance fait office de piqûre de rappel après des années de hausse insolente, c’est la première baisse des marchés actions depuis 2011 ! En effet, les marchés sont cycliques et même si la tendance de fond est haussière il faut investir à long terme. Ainsi, nous rappelons dans cet article les règles de bonne conduite pour investir en bourse. Par ailleurs, nous expliquons ici comment investir en actions selon son niveau et son degré d’implication.

Note de Nicolas : personnellement, j’investis à long terme et j’ai profité des soldes de fin d’année pour renforcer. Mais à chacun de composer avec son horizon de placement et son tempérament. En tout cas, la différence entre le bon investisseur et le mauvais investisseur tient principalement au comportement. En effet, le bon investisseur ne cède pas à ses émotions (panique ou euphorie), il sait que les marchés sont cycliques et il garde tête froide pour en profiter sur le long terme. D’ailleurs, le rebond de janvier 2019 a déjà quasiment effacé la baisse de 2018 !

Les fonds en euros d’assurance-vie se stabilisent en 2018.

Heureusement, l’investisseur équilibré aura bien diversifié entre les actions, l’immobilier et les fonds euros d’assurance-vie pour avoir une allocation patrimoniale équilibrée.

Le rendement moyen des fonds en euros en 2018 s’établit à 1,60 % et les meilleurs fonds euros sont proches de 3 % ! Bonne surprise : les meilleurs fonds en euros offrent des performances proches de celles de 2017 et la baisse qui sévissait depuis des années semble terminée. Ainsi, le contrat Linxea Spirit parvient à délivrer un rendement de 2,90 % (contre 3 % en 2017) et Linxea Avenir 2,80 % comme en 2017. Cliquez donc sur cette image pour voir les performances historiques de quelques fonds euros :

L’immobilier en 2018, valeur refuge.

Autant pour la bourse nous regardons les performances mondiales (car il est facile de diversifier en actions dans le monde entier en trackers), autant pour l’immobilier nous nous concentrons sur la France. Et c’est encore une belle année pour l’immobilier : après une hausse de 2 % en 2017, l’immobilier progresse encore de 1,2 % en 2018. Ce marché bénéfice de taux toujours bas, qui permettent aux acheteurs d’emprunter beaucoup et de soutenir les prix. Sachez que les professionnels de l’immobilier anticipent un tassement des prix en 2019, selon l’évolution des taux.

Donc +1,2 % globalement en France, mais cela cache de grandes disparités entre les zones rurales et les grandes villes :

  • Paris : +6 %
  • 10 plus grandes villes : +4 %
  • 50 plus grandes villes : +2 %
  • Zones rurales : +0,3 %.

Finalement, les années se suivent et se ressemblent : les écarts se creusent toujours plus. Ainsi, les grandes villes sont les grandes gagnantes de la mondialisation et le patrimoine immobilier des citadins gonfle alors que celui des ruraux fait du surplace voire se déprécie en euros constants. En effet, l’inflation 2018 a été plus soutenue que l’année précédente : 1,8 % en 2018 contre 1 % en 2017.

Les matières premières en 2018.

Nous suivons particulièrement 2 matières premières :

  • L’or : le prix de l’once d’or est resté stable en 2018 à environ 1 300 dollars, avec un creux sous 1 200 dollars en août. Sachez que l’or évolue autour de 1 300 dollars (à plus ou moins 10 %) depuis 2013 ! Et contrairement aux autres actifs (immobilier, actions, fonds euros, etc.), l’or ne sert ni loyers, ni dividendes, ni intérêts pour patienter. Ainsi, l’or fait plus office d’assurance que d’investissement.
  • Le pétrole : après une hausse de 17 % en 2017, le cours du Brent a perdu 19 % en 2018.  Les incertitudes sur l’économie mondiale ont pesé à la baisse sur le prix du baril de pétrole qui a baissé de 65 $ à 55 $ environ, en passant par un pic à 85 $ : forte volatilité !

Ce bilan 2018 nous rappelle à quel point il est important de diversifier et de bien choisir ses placements et investissements. Aussi, nous vous invitons à lire notre article sur l’allocation patrimoniale et à comparer les meilleures assurances-vie, comment investir en bourse et les différents moyens d’investir en immobilier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *