Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Argent de poche des enfants et ado : combien donner et à quel âge ?

Argent de poche ado enfant quel âge

Je vois mon fils grandir et commencer à poser des questions. Il m’avait déjà inspiré les sujets de l’épargne des enfants et préparer sa succession (sujet moins joyeux et qui ne m’avait jamais traversé l’esprit, mais auquel j’ai pensé en devenant père). Maintenant, je commence à m’interroger sur l’argent de poche : combien donner ? Pourquoi ? Comment ?

C’est ainsi que je suis tombé sur le site de Géraldine : Petit Tom d’affaires. Jeu de mot, son fils s’appelle Tom, vous l’aurez compris ! Et j’ai trouvé son approche très pertinente.

Donc j’ai demandé à Géraldine si elle voulait bien nous expliquer sa méthode, car je sais que nous avons beaucoup de parents parmi nos lecteurs. Et on a de la chance, elle m’a dit oui et nous partage ici son expérience !

SOMMAIRE

L’argent de poche pour les enfants et ado : pourquoi ? Et à quel âge ?

Ah, l’argent… sujet tabou par excellence !

Et si alors vous associez les enfants avec l’argent, vous avez un tabou² 😅

Pourtant, il faut bien que nos chérubins apprennent un jour la valeur des choses, vous ne croyez pas ?

Honnêtement, qui se sent de laisser son ado de 18 ans, bac en poche, se lancer dans le monde en solitaire sans aucune notion financière, sans aucune idée de ce que représente un budget, un crédit ou une épargne ?

Pour être complètement franche avec vous, c’est ce qu’il m’est arrivé quand je me suis retrouvée étudiante et ça n’a pas été beau à voir 🙈

Après des années de galère à finalement apprendre les finances personnelles sur le tas, je peux vous dire que je me suis jurée que ça n’arriverait pas à mes enfants.

Et grâce à mon fils Tom, j’ai même commencé plus tôt que prévu à mettre les pieds dans l’éducation financière.

On a tous (ou presque) eu un peu d’argent de poche quand on était jeunes, quelques sous de temps à autre pour s’acheter un magazine ou un chewing-gum. Rien de bien mirobolant et surtout, rien qui aurait pu nous permettre d’appréhender les lois de l’économie.

Et pourtant, bien utilisé, l’argent de poche peut être un outil incroyable pour apprendre à nos enfants à interagir avec le monde de la consommation, à économiser et même à gérer un petit budget.

Que les choses soient claires :

Si vous voulez que vos enfants deviennent un jour des adultes responsables financièrement, qui ne dilapident pas le premier euro gagné et qui aient à cœur d’épargner et d’investir, il va falloir commencer à leur enseigner certaines choses dès aujourd’hui.

Je préconise de commencer à utiliser cette méthode dès l’âge de 6 ans, quand votre enfant commence à savoir compter.

Alors concrètement, on fait comment ?

argent de poche enfant ado

En fait, c’est très simple :

Grâce à de l’argent de poche donné de façon précise et intentionnelle, les enfants vont pouvoir pratiquer, apprendre par essais/erreurs et donc faire leur propre expérience, ce qui est encore la meilleure façon de retenir une quelconque leçon dans la vie.

Croyez-moi, après avoir acheté de nombreuses voitures en plastique bon marché avec son propre argent de poche et les avoir vues partir en fumée en peu de temps, mon fils Tom a fini par comprendre qu’il valait mieux économiser et se payer une voiture en métal plus chère mais qui durerait dans le temps.

M’a-t-il écoutée quand je lui ai dit tout de suite que la voiture en plastique était une mauvaise idée et une perte d’argent potentielle ? Bien sûr que non. Il a dû en faire l’expérience par lui-même et c’est ce qui a permis à son cerveau d’ancrer la leçon en profondeur.

Car seule l’expérience personnelle compte.

(que ça vous plaise ou non)

Maintenant, la vraie question est :

Préférez-vous que votre enfant fasse ses marques à l’âge adulte en s’endettant d’un crédit auto démesuré par rapport à son salaire ?

Ou bien préférez-vous qu’il perde quelques euros avec des jouets en étant jeune et apprenne la leçon pour sa vie future ?

Je vous propose ici de vous présenter un système d’argent de poche un peu particulier qui vous permettra d’apprendre à votre enfant 5 notions essentielles en rapport avec l’argent : l’investissement, l’épargne, le plaisir, l’apprentissage et le don.

Combien d’argent de poche donner et comment ? Le système DOLAR

Sur mon blog Petit Tom d’affaires, vous pouvez télécharger gratuitement mon eBook que j’ai intitulé « Le système DOLAR », du nom de la méthode que je vais vous résumer ici.

argent de poche : à quel âge ?

La base de ce système consiste dans le fait que chaque revenu (argent de poche, étrennes, mini job, argent reçu pour un anniversaire, etc.) doit être systématiquement divisé en 5.

Comment ça marche ? Combien d’argent de poche par tranche d’âge ?

Si votre enfant est jeune, sa première source de revenu sera l’argent de poche que vous lui donnerez.

Je préconise de donner 1 € par année d’âge par semaine.

NB: Si cela vous semble être une somme trop importante, libre à vous de l’adapter à vos revenus et votre budget. L’idée n’est évidemment pas de vous ruiner.

Prenons ici un exemple pour faciliter l’explication qui suit.

Admettons que votre enfant a 7 ans : vous lui donnerez donc 7 € par semaine.

Cette somme sera ensuite systématiquement répartie en 5 caisses distinctes : Dons, Objectif, Loisirs, Apprentissages et Richesse (DOLAR).

  • Dans la caisse Dons, on déposera 10 % de l’argent de poche = 0,70 €.
  • Dans les caisses Objectif, Loisirs et Apprentissages, on déposera 20 % de l’argent de poche = 1,40 € dans chacune de ces 3 caisses.
  • Dans la caisse Richesse, on déposera 30 % de l’argent de poche = 2,10 €. Le total des 5 caisses fait bien 7 €.

L’utilité de chaque caisse

argent de poche ado : 10 ans, 12 ans, 14 ans, 16 ans...

La caisse Dons apprend à votre enfant l’importance de donner et d’aider les autres à son niveau. Cet argent peut être versé à des organisations humanitaires ou à des œuvres de bienfaisance. Mais il peut aussi être simplement donné à un guitariste dans la rue ou être utilisé pour faire un cadeau à un proche.

La caisse Objectif apprend à votre enfant à économiser dans le but de s’offrir quelque chose de plus onéreux (un vélo ?) Cela lui permet d’expérimenter la notion d’épargne et de gratification différée, particulièrement importante dans notre monde du « tout, tout de suite ».

La caisse Loisirs permet de s’acheter toutes les petites choses que l’on désire : jouets, bonbons, cartes de collection, etc. Au début, ce seront souvent des achats compulsifs, mais vous verrez qu’avec le temps, votre enfant réfléchira davantage.

La caisse Apprentissages sert à acheter toute chose à portée éducative : livres, applications ou jeux éducatifs, entrées au musée, formations, etc. Cette caisse permet d’insister sur le fait que l’apprentissage se fait tout au long de la vie (et pas seulement à l’école) et qu’il vaut la peine qu’on y investisse régulièrement.

La caisse Richesse est le compte d’investissement à long terme. L’idée de cette caisse est d’apprendre à votre enfant à « se payer en premier » (notion essentielle du célèbre investisseur Robert Kiyosaki) et de commencer à lui créer un patrimoine dès son plus jeune âge. Idéalement, l’argent de cette caisse doit être placé intelligemment pour le faire fructifier.

Mes conseils d’éducation financière parent-enfant pour que le système DOLAR soit vraiment profitable

argent de poche ado : combien donner

1. Soyez un exemple

Vous connaissez les neurones miroir ? Cette courte vidéo de l’INSERM explique très bien le phénomène.

Les neurones miroir s’activent aussi bien quand on exécute une action que lorsqu’on regarde quelqu’un exécuter cette même action. Ils servent donc à imiter les actions vues et jouent également un rôle dans le déchiffrage des intentions et des émotions d’autrui.

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez que votre enfant ait une attitude responsable face à l’argent, l’une des choses les plus simples à faire est de montrer l’exemple en étant vous-même un adulte responsable de vos finances. Avec l’aide des neurones miroir, vos enfants vous imiteront 😉

2. Ne prêtez pas

Acheter à crédit, ce sera pour plus tard ! Pour l’instant, votre enfant a besoin de comprendre qu’il ne peut s’offrir que ce qu’il peut effectivement acheter avec l’argent qu’il possède. Ne lui prêtez donc pas d’argent et ne lui en avancez pas non plus sur la prochaine distribution d’argent de poche.

NB: Avec un enfant particulièrement mûr et responsable, vous pouvez quand même vous permettre de le faire de façon exceptionnelle. Mais faites attention à ce que cela ne devienne pas une habitude.

3. Expliquez simplement

L’argent ne devrait pas être un tabou. Si votre enfant vous pose des questions relatives à l’argent, prenez le temps de lui répondre en adaptant votre discours à sa capacité de compréhension.

Ayez l’honnêteté de lui dire que vous ne savez pas, lorsque le cas se présente (vous n’êtes pas censé tout savoir sur tout) et cherchez ensemble les réponses aux questions de votre enfant. Cette activité peut se révéler également très enrichissante pour vous !

À ce sujet, je vous invite à consulter mon blog où j’explique des notions financières de façon simple et accessible aux enfants.

4. Laissez faire des erreurs

Comme nous l’avons déjà dit plus haut, seule l’expérience personnelle compte vraiment et a un effet sur le long terme.

Vous pouvez donc vous permettre de donner des conseils d’achat ou d’épargne si vous le souhaitez (argumentés de préférence) mais l’idée est de laisser votre enfant se casser les dents tout seul sur les conséquences de ses choix. Rien de tel pour que la leçon s’ancre dans le cerveau et soit utile pour la prochaine fois.

Dites-vous bien que rien n’est grave puisqu’on ne joue qu’avec de petites sommes (d’où l’intérêt de commencer jeune).

5. Soyez conséquent

Restez fidèles à vos valeurs et à vos engagements. Ne vacillez pas sur vos bases et restez fermes dans vos décisions.

Vos enfants ont besoin d’un cadre clair pour grandir dans un sentiment de sécurité et leur relation à l’argent dépendra en partie de la façon dont vous gérez vous-même vos finances et appliquez cette rigueur à vous-même.

Que vous le vouliez ou non, vous êtes un modèle qu’ils vont suivre, en particulier s’ils en perçoivent les effets bénéfiques. Alors gardez le cap autant que possible et soyez la personne que vous souhaitez les voir devenir demain (en paroles et en actes).

Vous comprendrez aisément que si vous leur expliquez qu’il ne faut pas dilapider leur argent pour des choses futiles et que vous allez ensuite vous-même dépenser tous vos sous au Casino, ils risquent de vivre de grands moments de dissonance cognitive et ne plus avoir confiance en vous.

6. Motivez la pratique

L’argent des caisses Loisirs, Apprentissages et Dons est destiné à être utilisé autant que possible pour que les expériences s’accumulent et que votre enfant apprenne à utiliser son argent à bon escient.

Selon le type de personnalité de celui-ci, compulsif ou économe, vous aurez soit à réfréner un peu les achats, soit à encourager la dépense. Dans tous les cas, il est important d’utiliser régulièrement ces 3 caisses.

​​En pratique, l’enfant peut avoir un porte-monnaie sur lui avec 3 compartiments pour ces 3 dépenses du quotidien. Alors que pour les caisses Objectif et Richesse, ce sont des tirelires d’épargne et d’investissement qui restent dans sa chambre.

Concernant la caisse Objectif, si votre enfant n’a pas d’idée tout de suite pour son utilisation effective, ce n’est pas grave. Il peut quand même se constituer une épargne qui lui servira plus tard, lorsque l’idée se présentera. Pensez quand même à lui demander de temps à autre s’il a maintenant un achat à planifier pour utiliser l’argent de cette caisse.

Quant à la caisse Richesse, il doit intégrer qu’il n’y touchera pas avant ses 18 ans. Et de votre côté, vous devez donc comprendre que vous aurez jusqu’à cet âge-là pour lui enseigner les notions d’investissement indispensables afin que son beau pécule ne parte pas en fumée dès la majorité !

Je propose également des activités ludiques et pratiques : évaluer les prix de tel ou tel objet, manipuler les pièces, jouer ensemble à des jeux de société (Monopoly…)

Argent de poche : rémunérer ses enfants pour les tâches ménagères ?

C’est une question bonus que j’ai posée à Géraldine. Est-ce que c’est bien de donner plus d’argent de poche à l’ado ou l’enfant qui aide aux tâches ménagères ? Une bonne idée point de vue éducation ? À titre personnel, j’hésite !

Sa réponse :

Il y a plusieurs avis à ce sujet. Le mien est que je ne rémunère mes enfants pour des tâches ménagères que si je serais prête à rémunérer un·e adulte pour la même tâche.

Par exemple, je suis prête à payer une femme de ménage pour nettoyer l’appartement. Je suis donc ok pour payer un enfant qui fait du ménage, même si ce n’est pas toute la maison (mais fait tout de même avec soin, c’est à dire la poussière, l’aspirateur et le sol lavé).

Pour ce qui est de mettre le couvert et de débarrasser, je ne suis plus vraiment d’accord car je ne paierais personne pour ce travail (en tout cas, pour l’instant car je n’ai pas encore le budget pour du personnel de maison 😊).

Du coup, on a instauré un système de roulement pour la mise de table : le lundi, c’est Tom qui s’en occupe, le mardi c’est Max, le mercredi c’est Lea et ainsi de suite. Et le dimanche, c’est maman qui fait tout 😅

Pour aller plus loin : quels travaux peut-on rétribuer ?

Conclusion

argent de poche ado

J’espère avoir attisé votre curiosité et surtout vous avoir donné envie d’agir pour l’avenir financier de vos enfants. Soyez certains qu’ils vous en remercieront un jour. 😊

Je préconise de commencer à utiliser cette méthode dès l’âge de 6 ans, quand votre enfant commence à savoir compter.

Par la suite, sentez-vous libre de faire évoluer les responsabilités de votre enfant par rapport à l’argent qu’il reçoit. Vous pouvez par exemple convenir avec votre ado de 17 ans que l’argent de sa caisse Loisirs doit servir désormais à payer en partie les vêtements dont il a besoin. Ou que ce voyage qu’il veut absolument faire cet été avec ses copains devra être financé intégralement par la caisse Objectif.

Dans tous les cas, le système DOLAR doit rester flexible et s’adapter à votre réalité financière. Gardez toujours en tête qu’il est à portée éducative et que rien n’est figé dans le marbre. Faites-le évoluer et vivre en adéquation avec vos valeurs et votre budget et venez me partager vos retours d’expérience. Je serai ravie de vous lire et de vous aider, au besoin.


Un grand merci à Géraldine ! Elle m’a donné envie d’adopter le système DOLAR, je pense même montrer à mon fils comment suivre sur Excel, avec 5 lignes pour les 5 caisses ! Notamment la caisse Richesse qui devrait bien grossir jusqu’à ses 18 ans.

Sur ADI, on fait de l’éducation financière au sens large. Mais il est vrai que les parents ont aussi un grand rôle à jouer pour faire prendre conscience aux enfants de la valeur des choses, inculquer les notions de budget et d’épargne. Car c’est dès le plus jeune âge qu’on ancre les bonnes habitudes, pour que nos enfants deviennent des adultes responsables et des consommateurs avertis.

Pour aller plus loin : comptes épargne et placements pour enfant.

Page suivante

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 commentaires sur “Argent de poche des enfants et ado : combien donner et à quel âge ?”