Placements monétaires

Placements monétaires

Ces placements sont peu rémunérateurs et ne doivent représenter qu’une petite part de votre patrimoine. Pour bien faire travailler votre épargne, il faut investir sur de « vrais placements », plus rémunérateurs sur le long terme. Privilégiez donc l’assurance-vie, la bourse et l’immobilier.

Comparatif des placements monétaires.

Les livrets sans impôt avec disponibilité immédiate de l’argent.

Ce sont les livrets réglementés par l’État : le livret A, le livret jeune, le livret d’épargne populaire (LEP), le livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Ces livrets sont parfaits pour constituer une épargne de précaution, à hauteur de 3 mois de dépenses :

Livret A LDDS
(ex LDD)
Livret jeune Livret d'épargne populaire
Conditions 1 par personne 1 par personne 1 par personne
(12-25 ans)
1 par personne
(revenus modestes)
Plafond des versements
(ce plafond peut être dépassé avec les intérêts)
23 000 € 12 000 € 1 600 € 7 700 €
Rendement
(Calcul des intérêts par quinzaine)
0,75 % 0,75 % Non fixé mais supérieur au livret A 1,25 %
Disponibilité immédiate et sans pénalité
Intérêts exonérés d'impôt

Les autres livrets.

Plan épargne logement Compte épargne logement Livret fiscalisé Compte à terme Parts sociales
Conditions 1 par personne 1 par personne Illimité Illimité Illimité
Plafond des versements
(ce plafond peut être dépassé avec les intérêts)
61 200 €
(225 € à l'ouverture et versement annuel de 540 € minimum)
15 300 € Sans plafond Sans plafond Sans plafond
Rendement - Ouvert avant 2018 : rendement selon date d'ouverture
- Ouvert à partir de 2018 : 1 %
0,50 % En fonction de la banque La banque fixe la durée et le rendement. Le taux est d'autant plus élevé que la durée de placement est longue. Libre, en fonction de la banque mutualiste
Calcul des intérêts Par quinzaine Par quinzaine
Disponibilité Tout retrait casse le PEL Retraits possibles, à condition de conserver 300 € minimum sur le CEL Immédiate Tout retrait casse le CAT Limitée aux fenêtres de vente
Pénalité en cas de retrait anticipé Si le PEL est fermé avant 2 ans, les intérêts sont recalculés au taux du CEL en vigueur à la date de clôture. Pas de pénalité Pas de pénalité Pénalité sur le rendement en cas de retrait avant le terme fixé Non
Imposition - PEL ouvert avant 2018 :
17,2 % de prélèvements sociaux
(et PFU ou option IR à partir des 12 ans du PEL).
- PEL ouvert à compter de 2018 :
PFU ou option IR
- CEL ouvert avant 2018 :
17,2% de PS
- CEL ouvert à compter de 2018 :
PFU ou option IR.
Prélèvement forfaitaire unique
ou option impôt sur le revenu
Prélèvement forfaitaire unique
ou option impôt sur le revenu
Fiscalité du PEA ou du CTO selon où sont logées vos parts.
Observations Prime d'État si prêt immobilier, mais le taux n'est pas intéressant. Ouvre droit à un prêt immobilier à 2% (limité à 23 000 €) si le CEL à plus de 18 mois.
Le taux n'est plus intéressant.
Rarement intéressant, sauf si vous profitez d'un taux promotionnel plusieurs mois et que vous êtes non imposable Rarement intéressant Produit assimilé à des actions, mais peu rentable et peu liquide. À éviter.

Retrouvez une synthèse des différents placements monétaires en PDF.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le plan d’épargne logement, nous y avons consacré une page dédiée.

L’épargne de précaution.

Pour être serein en cas de coup dur, on recommande généralement de conserver 3 mois de dépenses en épargne de précaution. Le livret A et le LDDS sont de grands classiques pour placement son épargne de précaution. Ces produits sont facilement accessibles, liquides et ne sont pas taxés, d’où leur succès. Concernant leur liquidité : votre épargne sera disponible rapidement. Privilégiez le livret jeune et le livret d’épargne populaire si vous êtes éligible : les rendements sont meilleurs.

Mais retenez que vu le faible rendement offert par ces produits, on ne peut pas vraiment parler de placement. Leur rendement nominal (hors inflation) est faible et leur rendement réel est même négatif en tenant compte de l’inflation. En plaçant uniquement sur ces produits à long terme, vous perdez du pouvoir d’achat.

Le système des intérêts par quinzaine.

Les intérêts sont calculés obligatoirement par quinzaine de jours sur les livrets d’épargne réglementés par l’État. Une année est composée de 24 quinzaines.

Les versements portent intérêt à compter du 1er jour de la quinzaine suivante et ils cessent de courir à la fin de la quinzaine qui précède le jour du retrait. Au 31 décembre de chaque année, les intérêts acquis sont capitalisés : ils s’ajoutent au capital et produiront eux-mêmes des intérêts. Il s’agit des fameux intérêts composés.

Si vous fermez un produit en cours d’année, vous toucherez les intérêts au prorata temporis, par quinzaine. Exemple : le 10 juin, vous fermez votre Livret A rémunéré à 0,75%. Vous percevrez donc 10 quinzaines d’intérêts, soit 0,75% x (10/24). Vous touchez alors les intérêts de 5 mois complets, mais pas les intérêts des 10 jours de juin. De manière générale, les sommes versées ou retirées à un instant T ne génèrent pas d’intérêts sur la quinzaine en cours.


L’épargne de précaution est nécessaire pour palier tout besoin urgent. Mais elle ne doit représenter qu’une petite part de votre patrimoine. Pour bien faire travailler votre épargne, il faut investir sur de « vrais placements », plus rémunérateurs sur le long terme : intéressez-vous donc aux assurances-vie, à la bourse et à l’immobilier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *