Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Avis fonds BpiFrance Entreprises 1 : investir en Private Equity ?

Avis fonds BPI France entreprises

Lancé en grande pompe par le ministre de l’économie Bruno Le Maire, que vaut le fonds « patriotique » BpiFrance Entreprises 1 ? Faut-il investir ? Des lecteurs nous ont posé la question sur ce fonds ouvert à l’investissement depuis le 1er octobre 2020 (jusqu’au 30 septembre 2021). Il s’agit d’un fonds d’investissement accessible à tous les particuliers prêts à investir 5 000 € minimum. Le but est d’encourager les épargnants à soutenir l’économie française, du moins les 1 500 startups et PME sélectionnées dans le fonds. On verra que ce n’est pas un fonds comme un autre (il s’agit de Private Equity, actions non cotées en bourse). Et ce n’est pas non plus 100 % français.

Cette initiative part d’un bon sentiment, mais nous trouvons la communication très évasive voire trompeuse. Notamment avec des « rendements promis de 5 à 7 % par an » et des comparaisons non pertinentes avec le livret A. C’est très mal formulé et nous allons tâcher de clarifier dans notre article. La question n’est pas de savoir s’il faut vider son livret A pour investir sur ce fonds (il faut toujours garder une épargne de précaution à hauteur de 3 mois de dépenses). La question est de savoir s’il vaut mieux investir en actions cotées, ou sur ce fonds d’entreprises non cotées. Et pourquoi ce fonds d’actions non cotées et pas un autre. Le patriotisme économique ne doit pas être le seul argument. D’ailleurs, il s’agit de 95 M€ seulement, donc relativement anecdotique pour le tissu économique de nos PME françaises.

Nous allons donner notre avis sur ce fonds BpiFrance Entreprises 1, après analyse du fonds et explications de ce qu’est le Private Equity. Car il est important de comprendre dans quoi on investit. Ceci n’est que notre avis et ce n’est pas une recommandation d’investissement.

SOMMAIRE

Qui est BpiFrance ?

BpiFrance est une Banque Publique d’Investissement créée en 2012 sous l’impulsion de François Hollande. Avec une mission d’accompagnement et de financement des entreprises françaises. Et plus particulièrement les PME et entreprises innovantes, stratégiques pour le développement local et la compétitivité de la France.

BpiFrance Investissement est la société de gestion du groupe BpiFrance, agréée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). Elle gère plus de 30 milliards d’euros (investis en direct ou dans des fonds), aussi bien pour son propre compte que pour des investisseurs institutionnels.

Avec le fonds BpiFrance Entreprises 1, BpiFrance Investissement s’ouvre pour la première fois aux investisseurs particuliers. Seule condition : être résident fiscal français.

Avis de Nicolas : BpiFrance est gage de sérieux. Mais ce n’est pas parce qu’un investissement est inédit et qu’il est promu par une autorité publique qu’il faut se précipiter. Comme toujours, il convient de bien analyser l’investissement avant de s’engager, pour décider en connaissant les tenants et aboutissants. En l’occurrence, il s’agit d’abord de comprendre l’investissement en actions non cotées (Private Equity).

Qu’est-ce que le Private Equity ?

Toutes les entreprises ne sont pas cotées en bourse. C’est même une minorité et les PME notamment ne sont pas cotées (les actions sont généralement détenues au niveau familial).

Le Private Equity, ou Capital-investissement, permet d’investir dans ces entreprises non cotées en bourse. Donc c’est un investissement plutôt confidentiel et peu accessible. Car ce n’est généralement pas à portée de clics du grand public, ce n’est pas réalisable en 3 clics sur un PEA ou un compte-titres ordinaire. En pratique, il faut investir via des fonds spécialisés, avec un ticket d’entrée généralement élevé (plusieurs dizaines de milliers d’euros d’investissement minimum).

Ensuite, le fonds entre au capital des entreprises sélectionnées pour contribuer à leur développement et créer de la valeur ajoutée (et une plus-value), pour une période de 5 à 10 ans généralement. En espérant que parmi les sociétés du fonds, il y ait de futurs Apple ou Blablacar !

Ainsi, par rapport aux fonds traditionnels de Private Equity, le fonds BpiFrance Entreprises 1 est relativement accessible avec 5 000 € d’investissement minimum « seulement ». En effet, le ministère de l’économie a tenu à démocratiser cet investissement pour soutenir l’économie réelle. Plutôt que de réserver le Private Equity aux plus fortunés qui investissent typiquement sur 20 fonds à hauteur de 20 000 € chacun (soit 400 k€ pour investir sur 300 sociétés environ), ici on peut investir sur un fonds BpiFrance regroupant 145 fonds et 1 500 sociétés pour 5 000 €.

Quel couple rendement / risque ?

En raison de la nature des entreprises non cotées (des petites ou moyennes entreprises, souvent peu matures), il faut s’attendre à une volatilité élevée, et donc un risque élevé. À l’opposé de l’investissement actions « bon père de famille » type Air Liquide. Il y a aussi moins de transparence dans la communication financière par rapport aux sociétés cotées en bourse, donc il ne faut pas s’attendre à recevoir des rapports trimestriels.

En contrepartie, le potentiel de performance est également élevé, autour de 11 % en moyenne annuelle lissée. C’est naturellement ce qui attire les investisseurs.

En ce qui concerne le fonds BpiFrance Entreprises 1, le rendement attendu est de l’ordre de 5 à 7 % annualisé. En raison des frais élevés, mais aussi parce que ce fonds est bien plus diversifié que les fonds classiques de Private Equity. (On en reparlera plus loin).

Différents segments de Private Equity

Le Private Equity investit dans des sociétés à différents stades de leur vie et de leur développement. On retrouve donc différents « segments » de Private Equity.

Le fonds BpiFrance Entreprises 1 investit dans des PME qui ne sont pas forcément encore profitables, mais en forte croissance. Le portefeuille de 1 500 sociétés est réparti sur différents segments de capital-investissement :

  • Capital Risque (« Venture Capital » pour développer les startups innovantes et prometteuses) pour 34 % des sociétés du fonds ;
  • Capital Développement et Capital Croissance (pour les PME qui ont déjà atteint un certain stade mais ont besoin de capital pour soutenir leur croissance) pour 25 % du portefeuille ;
  • Capital Transmission (pour assurer la pérennité d’une entreprise lors d’un changement de propriétaire) pour 27 % du portefeuille.
  • Capital Retournement (pour accompagner la transition stratégique des PME en difficultés) pour 7 % du portefeuille.

Avis de Nicolas : le Private Equity est le compartiment le plus risqué du marché actions. Aussi, les investisseurs en attendent donc une « prime de risque » par rapport à un fonds d’actions cotées (notamment un simple fonds indiciel comme l’ETF World). D’autant plus que l’investissement dans le fonds BpiFrance Entreprises 1 est bloqué 6 ans, donc il faudrait aussi une prime pour l’absence de liquidité. En savoir plus sur le Private Equity.

Les caractéristiques du fonds BpiFrance Entreprises 1

Techniquement, BpiFrance Entreprises 1 est un Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR). Ce type de « véhicule d’investissement » investit en Private Equity et donne droit à une fiscalité attractive (exonération d’impôt sur la plus-value), comme on l’expliquera ensuite.

Tableau synthétique du fonds BpiFrance Entreprises 1. Et comparaison avec un fonds indiciel (tracker World) et un fonds de Private Equity traditionnel. Nous développerons chaque point ensuite.

Caractéristiques BpiFrance Entreprises 1 Fonds Private Equity traditionnel Tracker World
Société de gestion BpiFrance Investissement Au cas par cas Lyxor (ou Amundi, ou autre...)
Univers d'investissement Fonds de fonds : 1 500 startups et PME (70 % France) Fonds : entre 10 et 30 startups et PME Fonds indiciel reproduisant l'indice MSCI World : 1 650 plus grandes entreprises mondiales (65 % USA, 8 % Japon, 4 % France, etc.)
Risque (notation DICI) 7/7 7/7 6/7
Ticket d'entrée (somme minimum à investir) 5 000 € 20 000 € 20 €
Frais - frais de souscription : 2 %
- frais de gestion annuels : 3,92 %
- frais de souscription : 2 % (0 % en direct avec la société de gestion)
- frais de gestion annuels : 2 %
- 20 % de commission de surperformance (carried interest)
0,40 % de frais de gestion annuels
Espérance de rendement (nette de frais) De 5 à 7 % De 8 à 14 % De 5 à 7 %
Liquidité Blocage 6 ou 7 ans (vente en 2027) Blocage de 5 à 10 ans Vente à tout moment en 1 clic
Fiscalité FCPR : exonération d'impôt sur la plus-value sur les parts A1 (capitalisation). Mais prélèvements sociaux à hauteur de 17,20 % de la plus-value FCPR : exonération d'impôt sur la plus-value. Mais prélèvements sociaux à hauteur de 17,20 % de la plus-value Selon l'enveloppe. Sur PEA et assurance vie, exonération d'impôt sur la plus-value après les 5 ans du PEA et les 8 ans de l'assurance vie

La composition du fonds

BpiFrance Entreprises 1 est un fonds de fonds géré par BpiFrance Investissement, mais regroupant en réalité 145 fonds de capital-investissement gérés par 80 sociétés de gestion. En effet, fort de son expérience, BpiFrance a choisi 145 fonds partenaires parmi les 420 de son portefeuille pour constituer le fonds. Au global, ce fonds de fonds investit sur 1 500 startups et PME.

En réalité, parmi ces 1 500 entreprises il y a environ 70 % d’entreprises françaises. Donc ce n’est pas un fonds d’investissement franco-français comme on aurait pu le croire ! Il y a aussi 9 % d’entreprises américaines, 5 % en Asie, 3 % au Royaume-Uni, 3 % en Belgique et au Luxembourg et 10 % dans le reste du monde.

Le fonds diversifie également sectoriellement : 25 % de sociétés dans le secteur technologique, 24 % dans les biens de consommation, 20 % dans l’industrie, 14 % dans la santé, etc.

Exemples d’entreprises dans le fonds : Aledia (technologie LED 3D à Grenoble), Fab’entech (PME biopharmaceutique à Lyon), Advens (cybersécurité à Lille), OpenClassrooms (école en ligne), Terrena (coopérative d’agriculteurs), etc.

Avis de Nicolas : le format fonds de fonds conduit à une grande diversification, qui permet de lisser les risques et la performance attendue. Avec 5 000 €, on peut investir sur 145 fonds et 1 500 sociétés. Plutôt que d’investir 20 000 € par fonds sur plusieurs fonds et finalement investir sur moins de sociétés. C’est un point positif. Ceci dit, il y a un revers de la médaille : cela conduit aussi à des frais élevés.

Quels sont les frais sur BpiFrance Entreprises 1 ?

Le DICI (Document d’Informations Clés pour l’Investisseur) du fonds BpiFrance Entreprises 1 nous indique le niveau des frais :

  • frais de souscription : 2 % ;
  • frais de gestion annuels : 3,92 %.

Avis de Nicolas : c’est cher, en raison du format « fonds de fonds » qui conduit à un empilement des frais. Grosso-modo, moitié pour les gestionnaires des 145 fonds partenaires et moitié pour le fonds de fonds. Ceci dit, le Private Equity est toujours relativement cher, en tout cas plus chargé en frais que les fonds cotés. Mais le format fonds de fonds accentue le phénomène et cela va peser sur la performance nette de frais.

Analyse de cet investissement : rendement / risque / liquidité

Tout investissement doit s’analyser à l’aune de ces 3 critères. Car l’investissement doit être récompensé de façon cohérente (rendement), au regard du risque pris (risque de perte de capital) et de la contrainte de liquidité (investissement bloqué ?) Pour le fonds BpiFrance Entreprises 1 :

  • Investissement illiquide : bloqué pendant 6 ans. Voire 7 ans en cas de prorogation. Le fonds sera clôturé en plus tard en 2027 et matérialisera une plus-value (ou moins-value) à ce moment.
  • Risque de perte en capital : le DICI indique le niveau maximal pour ce fonds, c’est à dire risque 7/7.
  • Rendement attendu : le gérant du fonds vise de 5 à 7 % de rendement annualisé. Après déduction des frais. Certains médias comparent au livret A à 0,50 %, ici avec ce fonds on en attend 12 fois plus, mais la comparaison n’est pas pertinente (le livret A ne présente pas de risque de perte en capital et l’argent reste disponible à tout moment). Bref, ce rendement est-il intéressant au regard de la contrainte de liquidité et du risque de perte en capital ? C’est toute la question ! On développe ensuite.

Quelle performance attendre du fonds BpiFrance Entreprises 1 ?

Le fonds BpiFrance Entreprises 1 vise de 5 à 7 % de rendement. En réalité, c’est une cible escomptée, une espérance de performance annuelle lissée sur la durée de l’investissement. En comptant sur les dividendes et les plus-values. Et après déduction des frais. Rappelons que la plus-value n’est pas garantie, ni le capital investi.

Ainsi, la performance découlera du succès des 1 500 entreprises sélectionnées par les 145 fonds partenaires du fonds. Parmi celles-ci, il y aura des faillites, un « ventre mou », de bonnes croissances et des réussites fulgurantes. Et la diversification permettra de moyenner la performance pour tendre vers les 5-7 % de rendement cible.

Le Private Equity cible généralement 11 % de performance annualisée habituellement. Mais ici les frais sont élevés (près de 4 % de « vent de face ») mais la diversification aussi. Donc moins d’espérance de rendement, mais également moins de risque qu’un fonds Private Equity traditionnel qui n’investit que sur une quinzaine de sociétés.

Avis de Nicolas : 5-7 % de rendement annuel lissé, c’est ce qu’on a aussi comme perspective sur un tracker World (fonds indiciel coté en bourse). Pourtant moins risqué qu’un fonds de Private Equity, bien plus diversifié (sur les 1 650 plus grandes capitalisations mondiales versus 1 500 PME en majorité françaises) et sans le blocage des 6 ans. Finalement, le fonds BpiFrance Entreprises 1 souffre de la comparaison avec cet investissement actions plus standard qui semble présenter un meilleur couple rendement-risque : même espérance de rendement pour moins de risque de perte en capital et sans l’illiquidité (marché coté donc on peut vendre quand on veut en 1 clic).

Plusieurs types de parts avec une fiscalité différente

En pratique, l’investisseur peut choisir entre deux types de part pour ce fonds BpiFrance Entreprises 1. Et c’est ce qui déterminera le niveau d’imposition :

  • Parts A1 Capitalisation : les dividendes ne sont pas versés au fil de l’eau, mais capitalisés et placés sur un fonds monétaire. Ainsi, l’investisseur bénéficie d’un régime fiscal attractif : exonération d’impôt sur le revenu sur la plus-value (seulement les prélèvements sociaux de 17,20 %).
  • Parts A2 Distribution : les dividendes sont distribués aux investisseurs. Avec la fiscalité de droit commun qui s’applique : flat-tax 30 %. Sauf si ces parts sont logées dans un PEA-PME, auquel cas c’est la fiscalité du PEA qui s’applique.

Note de Nicolas : a priori, après lecture attentive du DICI, il y aurait même une part B éligible à l’assurance vie et une part C éligible au Plan d’épargne Retraite (PER). En pratique, il faudra voir quels contrats d’assurance vie et quels PER intègreront ce fonds à leurs unités de compte. Dans ce cas, c’est la fiscalité de l’assurance vie et du PER qui s’applique.

Notre avis sur BpiFrance Entreprises 1 : investir ?

À notre avis, le fonds BpiFrance Entreprises 1 est réservé aux épargnants aisés, bien conscients du risque de perte en capital et de l’illiquidité pendant 6 ou 7 ans. Ainsi, le minimum d’investissement de 5 000 € représente une saine barrière à l’entrée. Naturellement, pour investir dans ce fonds il faut aussi être confiant sur le développement des 1 500 startups et PME du fonds. Et la logique voudrait que si on investit 5 000 € en Private Equity, c’est que l’on a déjà investi au moins 50 000 € en actions cotées. Car détenir maximum 10 % d’actions non cotées dans un portefeuille d’actions nous semble sain. En pratique, pour investir sur le fonds BpiFrance Entreprises 1, il faut passer par le distributeur 123 Investment Managers (vous aurez aussi accès à la documentation dont le DICI).

Si vous débutez dans l’investissement en actions (la médiatisation de ce fonds va attirer tous les profils), comprenez bien que l’investissement en Private Equity est très particulier. Et qu’il est sans doute plus sage de débuter simplement, avec un fonds indiciel qui investit dans les 1 650 plus grandes sociétés internationales cotées en bourse (un ETF World). Sans montant minimum d’investissement, avec beaucoup moins de frais et sans blocage de l’épargne investie, pour la même espérance de rendement à long terme (historiquement 7 % en moyenne annuelle lissée). Selon nous, le fonds BpiFrance Entreprises 1 vient plutôt en complément et plus par patriotisme. Rappelons ici nos bonnes pratiques de l’investissement en bourse.

Par ailleurs, pour mettre un pied dans le Private Equity avec moins de 5 000 €, on peut aussi investir sur quelques fonds en assurance vie. Notamment sur le contrat Darjeeling qui propose un tracker (l’ETF Lyxor PRIVEX, qui investit en réalité sur les sociétés de gestion en Private Equity), ou sur Linxea Spirit 2 qui propose deux fonds de Private Equity. Ceci dit, ce sera moins diversifié (donc plus volatil) qu’un fonds regroupant 145 fonds comme BpiFrance Entreprises 1 qui a au moins ce mérite.


Rappelons qu’il ne s’agit pas d’un conseil en investissement, seulement de notre avis. Chacun doit analyser et décider selon sa propre situation et son allocation patrimoniale. En cas de succès dans la commercialisation de ce fonds (ce qui sera sans doute le cas en raison de sa médiatisation et vu qu’il ne pèse que 95 M€), on peut s’attendre à une version par an : BPI France Entreprises 2, 3, etc.

Page suivante

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “Avis fonds BpiFrance Entreprises 1 : investir en Private Equity ?”

  • Avatar
    • Nicolas
  • Avatar
    • Nicolas
  • Avatar
  • Avatar
  • Avatar
    • Nicolas
  • Avatar
    • Nicolas