Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Les meilleures actions PEA et européennes 2022

Meilleures actions européennes PEA

Quelles sont les meilleures actions européennes et PEA compatibles ? Voilà une question que se posent de nombreux investisseurs. Cet article vous propose un tour d’horizon des marchés actions européens. Pour avoir un point de repère, sachez que l’indice boursier MSCI Europe affiche une performance annuelle moyenne de 7,09 % ces 10 dernières années. Cet indice représente le marché des actions européennes.

Nous allons ici détailler les performances historiques des différents marchés actions nationaux, identifier les actions ayant délivré les meilleures performances, et voir s’il est possible d’en tirer des observations pertinentes pour identifier les meilleures actions européennes à inclure dans son PEA ou un compte-titres.

Toutefois, nous rappelons un élément du contexte en 2022. Les récents déboires de l’Europe en matière de stratégie énergétique menacent son économie et ne sont pas de nature à se résoudre rapidement. Ce qui invite les investisseurs à poursuivre une stratégie de diversification large sur l’ensemble des marchés mondiaux, en particulier les actions américaines.

Si vous lisez régulièrement Avenue Des Investisseurs, vous savez que nous préconisons de ne pas se limiter aux actions françaises et européennes…ne soyez pas victime du biais domestique ! Au contraire, il faut diversifier ses investissements sur les marchés actions mondiaux. Cela permet notamment de profiter des bonnes performances des marchés outre-Atlantique, lesquels représentent une grosse part de l’économie mondiale et des marchés actions cotées mondiaux.

Une des méthodes les plus simples et les plus efficaces pour investir sur les marchés actions mondiaux est d’investir via des fonds indiciels ETF tels que ceux répliquant l’indice MSCI World. De cette façon, l’investisseur s’expose non seulement aux actions européennes, mais également aux entreprises cotées aux États-Unis, et accessoirement au Japon. Nous verrons plus loin dans cet article, chiffres à l’appui, que cette stratégie s’est avérée largement gagnante dans le passé. Il est ambitieux de vouloir faire mieux, même en étant assez doué pour sélectionner les meilleurs actions européennes.

Nous aurons certainement l’occasion dans un prochain article de nous intéresser au marché actions américain. Mais pour l’heure, nous allons d’abord nous intéresser aux meilleures actions européennes. Elles présentent l’avantage d’être logeables dans un PEA, véritable niche fiscale.

Précision : notre article se veut éducatif. L’objectif n’est pas de formuler des conseils d’investissement ni des recommandations d’achat.

SOMMAIRE

Les meilleures actions européennes et le PEA

Au-delà du biais domestique (investir dans les entreprises qui vous sont le plus familières, cf les biais des investisseurs), si vous êtes nombreux à vous intéresser aux actions européennes, c’est souvent en raison des avantages fiscaux conférés par le plan d’épargne en actions (PEA). En effet, pas d’imposition des plus-values et des dividendes tant que vous restez au sein du PEA. Imposition seulement en sortie du PEA, et seulement à hauteur des prélèvements sociaux (17,20 %) sur les gains si votre PEA a plus de 5 ans.

Et il faut reconnaître que le PEA est un excellent dispositif pour investir en actions. C’est une enveloppe incontournable, nous vous renvoyons à notre comparatif des meilleurs PEA si vous n’en avez pas déjà ouvert un. Sachez qu’il est aussi possible de transférer son PEA pour aller dans un établissement plus économique et efficace.

Meilleures actions PEA

L’univers d’investissement du PEA : meilleures actions UE et EEE

En principe, seules les actions françaises et européennes sont éligibles au PEA, ou plus exactement, les actions de sociétés établies dans l’Union européenne ou dans l’Espace économique européen (EEE).

Ce qui inclut donc les actions norvégiennes et islandaises… mais exclut les actions suisses et anglaises. Nous verrons que cette non éligibilité des actions suisses est bien regrettable, car c’est l’un des marchés actions les plus performants en Europe. Les actions anglaises ne sont plus éligibles au PEA depuis le Brexit.

Les fonds actions composés à plus de 75 % d’actions répondant aux critères d’éligibilité donnés dans le paragraphe précédent sont également éligibles au PEA.

Nous allons tout d’abord voir la performance des marchés actions des différents pays européens. Dans la suite de l’article, nous irons plus dans le détail voir comment identifier les meilleures actions européennes à loger dans un PEA ou un compte-titres.

Commençons cette revue des marchés européens par le cas du marché des actions françaises.

Note de Ludovic : en pratique, il est également possible de s’exposer aux marchés mondiaux et hors d’Europe via un PEA en se tournant vers des fonds indiciels synthétiques ! Ainsi, vous pouvez investir sur des trackers (ETF) répliquant la performance du MSCI World, bien qu’il soit majoritairement composé d’actions américaines. C’est certainement une des meilleurs stratégies à suivre, car dans leur ensemble, les actions européennes affichent des performances décevantes vis-à-vis de celles des marchés actions mondiaux.

Les actions françaises

Un moyen simple et efficace d’apprécier la performance du marché actions en France est de se reporter à l’indice MSCI France. Ce dernier réplique la performance d’un panier de 65 actions couvrant près de 85 % du marché coté français. Il permet de suivre une fraction du marché plus large que celle couverte par le CAC 40.

Aussi, la méthodologie utilisée par la société MSCI pour construire l’indice MSCI France est également utilisée pour suivre les marchés actions d’autres pays européens (MSCI Germany, MSCI Switzerland, etc.). Cela va nous permettre de facilement comparer les performances des marchés actions de différents pays en Europe, avec la même méthode.

Sur les 10 dernières années, l’indice MSCI France a délivré une performance annuelle moyenne de 8,61 %. C’est une performance plus que respectable en valeur absolue.

Mais cette performance « net returns » (incluant le réinvestissement des dividendes après impôt) du MSCI France est inférieure à celle des marchés actions mondiaux représentés par l’indice MSCI World, et dont la performance annuelle moyenne a été de 11,97 % sur la même période ! Nous rappelons qu’il est très facile d’investir en PEA sur cet indice, grâce à l’ETF World.

Source : l’indice MSCI France

Les meilleures actions françaises

Parmi les meilleures actions françaises, celles affichant les plus fortes progressions sur les 10 dernières années, figurent en bonne place les entreprises du secteur du luxe : LVMH, Hermès, Kering et L’Oréal.

D’autres entreprises d’autres secteurs affichent également de très belles performances sur la dernière décennie : Air Liquide, Dassault Systèmes, Schneider Electric, STMicroelectronics, Capgemini, Legrand, EssilorLuxottica, Eurofins Scientific, etc.

Un portefeuille composé des actions citées ci-dessus n’aurait pas à rougir de la comparaison avec le MSCI World. Mais encore fallait-il savoir identifier les meilleures actions en amont ! Et rien ne garantit que ces actions surperforment le marché à l’avenir. Nous verrons plus loin dans cet article s’il est possible d’identifier en amont des entreprises de « qualité » sur la base de critères facilement accessibles.

Dans l’ensemble, le marché actions françaises affiche des performances inférieures à celles du marché action monde, mais vous allez voir qu’il ne s’en sort pas si mal !

En effet, on peut se consoler en constatant que le MSCI France, avec une performance annuelle moyenne de 8,61 % sur 10 ans fait mieux que l’Europe dans son ensemble. En effet, le MSCI Europe affiche une performance annuelle moyenne de 7,09 % sur la même période.

Qu’en est-il du côté de nos voisins allemands ?

Les actions allemandes

Plutôt que de regarder la performance de l’indice DAX (l’indice allemand de référence composé de 30 entreprises), nous allons regarder la performance du MSCI Germany. Cet indice est plus large, il comporte 60 actions et couvre 85 % de l’univers coté investissable en Allemagne.

Source : l’indice MSCI Germany

L’indice MSCI Germany affiche une performance annuelle moyenne de 5,10 % sur 10 ans. Les économistes soulignent régulièrement la vigueur de l’économie allemande et notamment la force de son industrie et sa balance commerciale nettement positive (jusqu’à très récemment…). Mais du point de vue de l’investisseur, son marché actions est très décevant.

Et les choses ne vont pas en s’arrangeant, en date du 22/09/2022 le MSCI Germany accuse une baisse de 22 % depuis le début de l’année (contre une baisse de 12 % pour le MSCI France).

BASF, BAYER, Henkel, Continental… Autant de mastodontes allemands dont les cours affichent des progressions quasiment nulles sur 10 ans.

Parmi les meilleures actions, les plus performantes ces 10 dernières années, on peut citer Sartorius, Deutsche Börse, Merck KGaA (à ne pas confondre avec Merck & Co). L’assureur Allianz, l’éditeur de logiciel SAP, ou Siemens (pour ne citer que les plus gros) affichent également des performances respectables.

Si le marché actions de l’Allemagne, pays moteur de l’économie européenne, affiche des performances globales décevantes sur les 10 dernières années, qu’en est-il des pays du sud de l’Europe ?

Les actions espagnoles et italiennes

L’indice MSCI Spain, composé de 19 actions couvrant près de 85 % du marché coté espagnol, affiche une performance « net returns » de 3,76 % sur 10 ans. Cette performance est encore plus faible que celle de la France et de l’Allemagne. Notons la forte proportion de banques et d’entreprises de services des collectivités dans l’indice MSCI Espagne…des secteurs peu profitables sur la dernière décennie.

Source : l’indice MSCI Spain

Le marché italien s’en sort un peu mieux. Le MSCI Italy, composé de 25 actions couvrant près de 85 % du marché coté italien, affiche une performance « net returns » de 4,79 % sur 10 ans.

Source : l’indice MSCI Italy

Notons au passage l’excellente performance de l’action Ferrari, dont le cours de bourse a progressé de 360 % depuis sa cotation en bourse le 4 janvier 2016 (scission du groupe Fiat Chrysler Automobiles). Le secteur du luxe se porte bien, comme on l’a vu avec le luxe français !

Plus anecdoctique, le fabriquant de doudounes Moncler affiche également un bel historique de performance, et une capitalisation avoisinant désormais les 12 milliards d’euros.

Bref, les marchés actions des 2 plus gros pays du sud de l’Europe affichent des performances décevantes. Partons maintenant plus au nord de l’Europe, et voyons quelle est la performance des Pays-Bas.

Les actions des pays du nord de l’Europe

Pays-Bas

L’indice MSCI Netherlands, composé de 24 actions couvrant près de 85 % du marché coté néerlandais, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » de 11,55 % sur 10 ans. C’est bien mieux que le MSCI Europe, et très proche de la performance du MSCI World (11,97 %) !

Source : l’indice MSCI Netherlands

Dans le détail, le marché néerlandais a été tout particulièrement porté par l’action ASML, dont le cours a été multiplié par 10 en 10 ans ! Cette entreprise est l’un des leaders mondiaux de la fabrication de machines de photolithographie (procédé clef dans la fabrication des semi-conducteurs). ASML représente près d’un tiers de l’indice MSCI Netherlands. C’est aussi une des plus grosses capitalisations en Europe (près de 190 milliards d’euros).

Mais la bonne performance de l’indice ne saurait se réduire à cette action. D’autres entreprises néerlandaises affichent également de beaux parcours sur les 10 dernières années. On peut notamment citer Adyen (paiement électronique), DSM (nutrition, pharma, chimie), Ahold Delhaize (grande distribution), ou encore Wolters Kluwer (édition professionnelle).

Danemark

L’indice MSCI Denmark, composé de 17 actions couvrant près de 85 % du marché coté danois, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » exprimée en dollars de 11,60 % sur 10 ans, contre 9,47 % pour le MSCI World exprimé en dollars (je n’ai pas trouvé de fiche présentant les performances d’un MSCI Denmark exprimé en euro sur le site MSCI).

Source : l’indice MSCI Denmark

La compagnie pharmaceutique Novo Nordisk, avec une capitalisation boursière de 180 milliards de dollars, représente près de la moitié de l’indice MSCI Danemark.

L’indice OMX Copenhagen 25 inclut davantage d’entreprises et un système de pondération donnant moins d’importance à Novo Nordisk (environ 15 %) et davantage de poids aux autres valeurs. Ses performances sont également très bonnes.

Aussi bien le MSCI Danemark que l’indice OMX Copenhague 25 comportent une proportion importante de valeurs pharmaceutiques et biotechnologiques. Parmi lesquelles, en sus de Novo Nordisk, on peut citer les entreprises Genmab, Coloplast, Novozymes et Chr. Hansen dont les parcours boursiers ont été excellents.

En dehors du secteur de la Pharma et des biotechnologies, d’autres entreprises tirent également la performance du marché danois vers le haut, telles que DSV (logistique), Vestas (éoliennes).

Suède

L’indice MSCI Sweden, composé de 48 actions couvrant près de 85 % du marché coté suédois, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » exprimée en dollars de 4,29 % sur 10 ans, contre 9,47 % pour le MSCI World exprimé en dollars (je n’ai pas trouvé de document retraçant les performances d’un MSCI Sweden exprimé en euro sur le site MSCI).

Source : l’indice MSCI Sweden

L’indice MSCI Sweden comporte beaucoup de valeurs industrielles (près de 38 % de l’indice), dont certaines affichent de beaux parcours boursiers : Alfa Laval (échangeurs thermiques), Atlas Copco (air comprimé/compresseurs industriels), Assa Abloy (serrures), Hexagon (nouvelles technologies/appareils de mesure), Sandvik (ingénierie pour le secteur minier).

Malgré la présence de ces belles entreprises, le marché suédois affiche des performances globales décevantes. Notez que la société IKEA n’est pas cotée en bourse.

Norvège

La Norvège présente un marché actions réduit en termes de capitalisation globale.

La performance sur 10 ans est décevante. L’indice MSCI Norway, composé de 12 actions couvrant près de 85 % du marché coté néerlandais, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » exprimée en dollars de 2,63 % sur 10 ans. Contre 9,47 % pour le MSCI World exprimé en dollars (je n’ai pas trouvé de fiche présentant les performances d’un MSCI Norway exprimé en euro sur le site MSCI).

Source : l’indice MSCI Norway

À noter que les valeurs énergétiques représentent plus de 40 % de l’indice MSCI Norway et permettent à l’indice de bien résister depuis le début de l’année 2022.

Finlande

Tout comme le marché action norvégien, le marché finlandais est relativement réduit en termes de capitalisation globale.

L’indice MSCI Finland, composé de 11 actions couvrant près de 85 % du marché coté finlandais, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » exprimée en dollars de 8,39 % sur 10 ans. Contre 9,47 % pour le MSCI World exprimé en dollars (je n’ai pas trouvé de fiche présentant les performances d’un MSCI Finland exprimé en euro sur le site MSCI).

Source : l’indice MSCI Finland

Malgré la chute de Nokia, autrefois leader mondial sur les téléphones mobiles, le marché finlandais a délivré de bonnes performances. Parmi les entreprises finlandaises affichant un beau parcours boursier, on peut citer Neste (raffinage) et Kone (ascenseur).

Quid des autres pays européens en dehors de l’Union européenne ? Voyons le cas du Royaume-Uni et de la Suisse.

Les actions anglaises

L’indice MSCI United Kingdom, composé de 82 actions couvrant près de 85 % du marché coté anglais, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » (en euros) de 5,42 % sur 10 ans.

Source : l’indice MSCI United Kingdom

La performance est donc plutôt décevante. Notons toutefois que le marché anglais résiste relativement bien en 2022. Cela s’explique notamment en raison du poids des compagnies énergétiques (14 % de l’indice) telles que SHELL et BP, dont les cours sont en hausse significative en raison des tensions sur l’énergie.

Parmi les entreprises anglaises affichant les meilleures performances, on peut citer (entre autres) : Unilever, RELX Group, Experian, Bunzl, Halma.

Les actions suisses

L’indice MSCI Switzerland, composé de 40 actions couvrant près de 85 % du marché coté suisse, affiche une performance annuelle moyenne « net returns » de 10,13 % sur 10 ans. C’est bien mieux que le MSCI Europe (7,09 %), mais cela reste au-dessous de la performance du MSCI World (11,97 %).

Source : l’indice MSCI Switzerland

Relativement à sa population (un peu plus de 8,7 millions d’habitants), la Suisse dispose d’un marché relativement développé. Il comporte plusieurs multinationales cotées de très grosse taille, notamment :

  • le géant de l’agroalimentaire Nestlé (capitalisation dépassant les 300 milliards d’euros),
  • les compagnies pharmaceutiques Roche (capitalisation dépassant les 350 milliards d’euros) et Novartis (capitalisation de l’ordre de 190 milliards d’euros).

Ces 3 compagnies représentent 50 % de l’indice MSCI Switzerland, dont 23 % pour la seule entreprise Nestlé.

En dehors des secteurs agroalimentaires et pharmaceutiques, la Suisse compte d’autres entreprises de qualité (financières, industrielles, etc.). On peut également citer Geberit (sanitaires) et Givaudan (leader mondial des arômes et de la parfumerie) parmi les entreprises affichant d’excellents parcours boursiers.

Tableau récapitulatif des performances des marchés actions de différents pays européens

Par ordre alphabétique, les performances actions par pays, en moyenne annuelle ces 10 dernières années :

PaysPerformance moyenne annuelle (net returns) sur 10 ans
Allemagne5,10 % (en €)
Angleterre5,42 % (en €)
Danemark11,60 % (en USD)
Espagne3,76 % (en €)
Finlande8,39 % (en USD)
France8,61 % (en €)
Italie4,79 % (en €)
Norvège2,63 % (en USD)
Pays-Bas11,55 % (en €)
Suède4,29 % (en USD)
Suisse10,13 % (en €)
La performance « Nets returns » est calculée en tenant compte du réinvestissement des dividendes après imposition dans le pays d’origine.

Que nous apprend ce passage en revue des performances des actions des différents pays européens ?

De façon générale, on observe que les pays avec un secteur pharmaceutique représentant un poids important de leur marché coté affichent de bonnes performances (Danemark, Suisse). Cette intuition est confirmée par les chiffres de l’indice MSCI Europe Health Care : cet indice sectoriel affiche une performance annuelle moyenne (net returns) de 9,58 % sur 10 ans, contre 7,09 % pour l’indice MSCI Europe.

Les valeurs technologiques affichent également des performances supérieures à celles de l’ensemble du marché (voir le MSCI Europe Information Technology).

Les valeurs du luxe (France et Italie) tirent également les marchés vers le haut.

Meilleures actions européennes : 3 secteurs performants

À l’inverse, les valeurs énergétiques et financières affichent des performances très décevantes et plombent la performance des pays dont ces composantes représentent une proportion importante des entreprises cotées (UK, Norvège).

Sans trop de surprise, ce n’est pas tant le pays en soi que la nature des secteurs d’activité dominants qui détermine les performances relevées ci-haut.

Avis de Ludovic : Faut-il pour autant se concentrer sur les valeurs technologiques, pharmaceutiques et du luxe au détriment des valeurs énergétiques et bancaires ? Cette démarche semble un peu trop radicale car elle impliquerait un portefeuille trop peu diversifié. Or, la diversification est essentielle pour optimiser le couple performance/risque d’un portefeuille d’actions. Aussi, les secteurs peu performants ces dernières années peuvent très bien se réveiller dans les années avenir, ou à défaut, offrir une meilleure protection contre la chute des marchés, l’inflation, etc. Les valeurs énergétiques affichent d’ailleurs de belles performances en 2022.

Où trouver les meilleures actions européennes ?

L’indice MSCI Europe comporte un peu plus de 400 actions. Nous avons vu que sa performance annuelle moyenne sur 10 ans (7,09 % « net returns » en €) a été relativement décevante vis-à-vis de la performance du MSCI World (11,97 % « net returns » en €).

En parcourant la liste des actions qui composent la cote européenne, il n’est pas évident d’identifier les entreprises susceptibles de délivrer des performances supérieures à celle de l’indice.

La bonne nouvelle est qu’il existe des indices dits « factoriels » dérivés du MSCI Europe affichant des performances historiques supérieurs à cet indice. Par exemple :

  • le MSCI Europe Momentum affiche une performance annuelle moyenne de 9,42 % (net returns) sur les 10 dernières années.
  • Et sur la même période, le MSCI Europe Quality affiche une performance moyenne comparable : 9,31 % par an (net returns).

Ces 2 indices factoriels affichent également des performances supérieures à l’indice MSCI Europe sur un horizon de temps plus important (du 31 décembre 1998 à fin août 2022).

Il ne s’agit pas pour autant de martingales pour identifier à coup sûr les meilleures actions européennes (rien ne garantit que ces indices continueront de surperformer). Toutefois, ce type d’indice peut constituer une source d’inspiration pour les investisseurs souhaitant définir une stratégie d’investissement et sélectionner des actions sur lesquelles investir.

Note de Ludovic : c’est d’ailleurs la stratégie que j’ai mise en œuvre. Je construis mon portefeuille d’actions en sélectionnant principalement des valeurs de l’indice MSCI World Quality (mais pas seulement !). Mon portefeuille comporte une grosse centaine de titres. Cela m’amène à multiplier les ordres sur diverses places boursières dans le monde (NYSE, Euronext, bourse de Francfort, London Stock Exchange…). Du coup, pour réduire drastiquement les frais de passage d’ordre, je passe par le courtier Interactive Brokers (mon avis Interactive Brokers).

Stratégie Momentum : les meilleures actions selon leur historique de performance récent

La stratégie Momentum consiste à privilégier les actions affichant des dynamiques haussières récentes. En pratique, on observe qu’une fois enclenchées, ces dynamiques tendent à se prolonger sur 6-12 mois. Ce sont des signaux suivis par de nombreux gérants pour construire leurs portefeuilles.

Le MSCI Momentum est construit en retenant les actions affichant le plus haut score « Momentum » (score développé par MSCI) et pondéré par la capitalisation boursière des entreprises. Ce type de stratégie implique une rotation des titres détenus en portefeuille.

Vous pouvez consulter la liste exhaustive des actions composant cet indice sur le site : https://www.msci.com/constituents

Stratégie Quality : les meilleures actions selon 3 critères financiers

La stratégie Quality consiste à sélectionner les actions répondant aux critères suivants :

  • (1) de forts retours sur investissement (ROE),
  • (2) une progression stable des bénéfices année après année,
  • (3) un levier financier faible.

Remarquez au passage que le critère (3) est tout particulièrement intéressant dans le contexte de remontée des taux auquel nous assistons en ce moment. En effet, les entreprises peu endettées sont peu affectées par le durcissement des conditions de financement.

Le tableau ci-dessous présente les meilleures actions européennes selon les critères de performance définis par le MSCI Europe Quality. À titre indicatif, au 1 juin 2022, les 30 principales actions de l’indice MSCI Europe Quality (et leurs pondérations dans l’indice) sont :

Les meilleures actions européennesÉligible PEAPondération
ASML HLDG5,13%
NOVO NORDISK B5,12%
LVMH MOET HENNESSY5,11%
NESTLE4,94%
NOVARTIS4,90%
ROCHE HOLDING GENUSS4,76%
UNILEVER PLC (GB)4,17%
GSK3,84%
RIO TINTO PLC (GB)3,48%
DIAGEO3,40%
L’OREAL2,64%
ANGLO AMERICAN2,22%
RELX (GB)1,82%
RECKITT BENCKISER GROUP1,72%
ABB LTD1,47%
HERMES INTERNATIONAL1,32%
KERING1,26%
ADYEN NV1,24%
DEUTSCHE POST1,21%
STELLANTIS1,20%
ATLAS COPCO A1,08%
FERGUSON1,01%
PARTNERS GROUP HOLDING1,01%
GIVAUDAN0,92%
EXPERIAN0,92%
FERRARI (IT)0,89%
BAE SYSTEMS0,89%
GEBERIT0,84%
DEUTSCHE BOERSE0,83%
DSV0,82%
Les meilleures actions européennes d’après le MSCI Europe Quality.

Si vous tombez sur notre article longtemps après sa publication (fin 2022), vous avez intérêt à consulter la liste à jour directement sur le site MSCI : https://www.msci.com/constituents. La liste des actions et davantage encore leurs pondérations sont susceptibles d’évoluer dans le temps.

Dans cette liste, on retrouve bon nombre des actions européennes citées plus haut dans l’article et ayant positivement contribué à la bonne performance des indices de différents pays : les valeurs pharmaceutiques suisses et danoises, les valeurs du luxe françaises, diverses valeurs industrielles, etc.

Note : ces informations ne constituent pas des conseils à l’achat ou des recommandations d’investissement. Cette liste est donnée à titre indicatif pour illustrer le propos de l’article. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Investir via le PEA sur les meilleures actions européennes avec l’indice MSCI Europe

Une façon simple et efficace d’investir sur les marchés actions européennes est de passer par un fonds indiciel (tracker).

L’indice MSCI Europe comporte près de 25 % d’actions britanniques et 16 % d’actions suisses (donc 41 % non éligibles au PEA). Étant donné que l’indice comporte moins de 75 % de valeurs éligibles, en principe, un fonds répliquant le MSCI Europe n’est pas éligible au PEA.

En pratique, pour contourner cette restriction, Amundi propose un ETF MSCI Europe au format synthétique afin qu’il soit éligible au PEA : Amundi MSCI Europe PEA (ISIN : FR0013412038) dont les frais de gestion annuels sont très contenus (0,15 % par an).

Avec ce type de stratégie, l’investisseur n’applique pas de filtre/critères pour identifier les meilleurs actions européennes, il se contente d’investir sur l’ensemble du marché européen (l’indice couvre 85 % du marché coté cible). Pour ratisser encore plus large, il y a l’indice STOXX Europe 600 (ETF BNPP Easy STOXX Europe 600, ISIN : FR0011550193).

MSCI Europe Quality

Nous avons vu que jusqu’à présent, le MSCI Europe Quality avait durablement surperformé le MSCI Europe (observation vraie sur des horizons de temps de 3, 5, 10 et 24 années).

Vis-à-vis du MSCI Europe, le MSCI Europe Quality comporte moins d’actions françaises et allemandes ; et davantage d’actions britanniques, suisses et danoises. Il est davantage exposé au secteur de la pharma, de l’industrie, et de la consommation de base (exemple : Nestlé). En revanche, le MSCI Europe Quality est très peu exposé aux valeurs financières, énergétiques et aux entreprises de services aux collectivités (utilities).

Il existe des ETF répliquant la performance du MSCI Europe Quality (notamment chez Amundi et BlackRock), mais ils ne sont pas éligibles au PEA.

MSCI EMU

Il existe un indice suivant spécifiquement la performance des marchés actions de la zone économique et monétaire de l’Union Européenne : le MSCI EMU (European Economic and Monetary Union). Cet indice présente un intérêt discutable pour les investisseurs car il exclut notamment la Suisse. Or, nous avons vu que le marché actions suisse est historiquement performant et comporte de grosses capitalisations intéressantes.

Source : l’indice MSCI EMU

Mais s’il faut concéder un avantage au MSCI EMU, c’est le fait que l’on trouve des fonds indiciels le répliquant de manière physique et éligible en PEA. C’est le cas de l’ETF Lyxor MSCI EMU (ISIN : LU1646361276), dont les frais de gestion annuels sont de 0,12 %.

Conclusion

Nous avons vu que les marchés actions européens affichent des performances inférieures à celles des marchés actions mondiaux. Certes il y a de belles actions européennes, mais la première recommandation que l’on peut formuler est de privilégier une allocation faisant la part belle aux actions américaines.

Google, Amazon, Apple, Microsoft… ces multinationales affichent d’excellentes performances et assoient jour après jour leur domination, avec le développement de nouveaux services instantanément adressables à une base d’utilisateurs immense. Il est difficilement justifiable d’écarter complètement ces valeurs de son portefeuille.

Au sein du marché actions européen, les performances sont contrastées d’un pays à l’autre, mais aussi et surtout selon les secteurs. Le vieux continent dispose lui aussi d’entreprises d’envergure mondiale à même de tirer parti de la croissance mondiale. C’est le cas de la plupart des entreprises visibles dans le tableau présenté plus haut comportant les meilleures actions européennes d’après le MSCI World Quality.

Pour aller cibler spécifiquement le marché européen, on peut lister 3 façons d’investir :

  • via un fonds répliquant la performance du MSCI Europe (tracker éligible PEA) : l’investisseur privilégie la diversification la plus large, sans espérer cibler les meilleures actions européennes ;
  • via un fonds répliquant un indice factoriel (tel que le MSCI Quality ou Momentum) ;
  • en investissant en direct dans les actions d’un indice factoriel (Quality ou autre). Cette stratégie est combinable avec d’autres critères (sélection personnelle de l’investisseur).

Les 2 dernières solutions impliquent de faire le pari que l’indice factoriel retenu pourra durablement surperformer l’indice de référence, et ainsi se positionner durablement sur les meilleures actions européennes. Cette stratégie ne garantit pas de surperformer le MSCI Europe.

En cas de doute, pour les épargnants ordinaires en quête de simplicité et d’efficacité, rappelons encore une fois qu’un ETF répliquant l’indice MSCI World permet de s’exposer à hauteur de 20 % en actions européennes et un peu plus de 70 % en actions américaines (USA et Canada). Les performances historiques et la diversification (1600 sociétés internationales) sont excellentes. C’est certainement un des meilleurs moyens d’investir en actions.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Les meilleures actions PEA et européennes 2022”