Trackers : PEA ou assurance-vie. Quelle enveloppe privilégier ?

Trackers. Sur PEA ou assurance-vie ?

Le tracker (aussi appelé ETF pour Exchange Traded Fund) est devenu au fil des années un produit incontournable pour investir facilement en actions. Les trackers permettent d’investir sur les indices mondiaux, ou de se positionner sur des secteurs spécifiques (tracker sectoriel). C’est le produit idéal pour diversifier sans connaissances particulières et sans y passer beaucoup de temps.

Un grand nombre de trackers peut être logé dans un PEA, un compte-titres ordinaire (CTO) ou une assurance-vie (AV). Quelle enveloppe privilégier pour optimiser les frais de gestion, la fiscalité et la performance à long terme ? Quelle stratégie d’épargne mettre en place avec les trackers ? Nous répondons à toutes ces questions dans cet article.

Rappel sur les avantages des trackers.

Deux avantages intrinsèques aux trackers.

Les trackers se cantonnent à reproduire la performance de l’indice de votre choix (gestion passive) : CAC 40, Nasdaq, S&P 500, etc. Ainsi, vous écartez le risque de mettre votre argent entre les mains de gérants d’actifs risquant de sous-performer le marché. Cet argument est d’autant plus vrai que les études montrent que la plupart des gérants ne battent pas le marché.

De ce premier aspect en découle un second. La gestion passive permet des frais de gestion très bas : moins de 0,50% par an, et généralement autour de 0,20% pour un grand nombre de trackers. Voyez donc notre tableau comparatif pour connaître les frais de gestion des trackers les plus populaires.

Une fiscalité avantageuse.

Il est possible de loger les trackers sur 3 différents supports : CTO, PEA et assurance-vie. Les 2 derniers supports offrent une fiscalité avantageuse. Les épargnants ont naturellement intérêt à en profiter. La seule contrainte est de se plier au cadre fiscal de ces placements. Le PEA doit avoir plus de 5 ans pour profiter pleinement des réductions d’impôts sur les plus-values réalisées. Quant à l’assurance-vie, dès qu’elle fête ses 8 ans vous pouvez retirer un capital comprenant 4 600 € de plus-value par an sans payer d’impôts (9 200 € pour un couple marié ou pacsé).

Avantage au PEA pour les frais de gestion économisés.

Si vous détenez vos trackers sur un PEA, vous n’aurez pas de frais autres que les frais de gestion propres aux trackers (autour de 0,20 à 0,50% par an, comme nous l’avons mentionné en introduction). À l’inverse, la détention de trackers en assurance-vie occasionne des frais de gestion en unités de compte (UC), en plus de ceux du tracker. Dans le contrat d’AV le moins chargé en frais de gestion sur UC (Linxea Spirit), ces frais représentent 0,50% par an. Ce chiffre peut paraître faible mais pensez bien que ces frais s’appliquent chaque année sur l’encours, ce qui conduit à des frais totaux non négligeables au bout de plusieurs années de détention. Sur 10 ans, 5% du capital investi est ainsi perdu en frais (et davantage si la valeur des encours augmente avec la hausse des trackers). Par la même occasion, l’effet boule de neige des intérêts composés sera également freiné.

L’assurance-vie offre une souplesse d’investissement plus grande.

L’assurance-vie demeure néanmoins une enveloppe intéressante pour loger des trackers. En premier lieu, le montant de vos investissements n’est pas limité, contrairement au PEA où les apports au compte sont limités à 150 000 € par personne. Un autre point à considérer est que vous aurez davantage de flexibilité pour arbitrer vos placements. Par exemple, si vous souhaitez diminuer votre exposition aux marchés actions, avec l’assurance-vie vous pourrez très bien vendre vos trackers actions et réallouer le capital sur des placements sécurisés et garantis en capital (les fonds euros). À l’inverse, le PEA est une enveloppe beaucoup plus restrictive sur l’offre des produits d’épargne accessibles, puisqu’on ne peut y investir qu’en actions (ou vendre et laisser le capital sur la poche espèces du PEA non rémunérée).

Quelle offre de choix de trackers selon ces 2 enveloppes ?

  • En PEA : tous les trackers sont éligibles ou presque, même les hedgés (hormis le tracker World hedgé). Voyez donc notre sélection de trackers parmi les plus populaires en PEA ici.
  • En AV : tous les trackers sont éligibles en théorie, mais en pratique il faut que le tracker soit disponible dans l’offre d’UC de votre AV, ce qui est plutôt rare. Une AV est reconnue pour sa belle offre de trackers : Linxea Avenir, qui permet d’investir sur le tracker World hedgé par exemple.

Vous pouvez combiner les 2 enveloppes pour investir en trackers : le tracker World sur PEA + le tracker World hedgé sur AV Linxea Avenir. Autre solution, en vous contentant du PEA : vous pouvez vous inspirer de l’allocation plus fine présentée ici. Enfin, si vous ne voulez pas gérer vous-même, vous pouvez aussi ouvrir une assurance-vie en gestion pilotée investie en trackers uniquement : découvrez les AV de Yomoni et WeSave.


Vous avez aimé cette page ?
Partagez-la sur les réseaux sociaux ou par e-mail !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *