Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Plafond du PEL : avez-vous intérêt à l’atteindre ?!

Plafond PEL

Le plan épargne logement (PEL) est plafonné à 61 200 € de versements. Il s’agit d’un placement réglementé par l’État, qui fixe donc les conditions de rémunération et d’utilisation pour toutes les banques (Crédit Agricole, Caisse d’Épargne, Banque Postale, etc). Nous allons expliquer en détail ce que l’on entend exactement par plafond du PEL. Puis comment placer après avoir rempli le PEL ? Quelles alternatives plus rémunératrices que le PEL pour mieux placer son argent ?

SOMMAIRE

Le plafond du PEL

Le plafond du PEL est fixé à 61 200 €. Attention, il s’agit d’un plafond de versement, et non d’un plafond de valorisation. C’est à dire qu’un vieux PEL peut très bien atteindre 70 000 € grâce aux intérêts composés, tant que vous n’avez versé que 61 200 € dessus. Ainsi, on peut continuer à alimenter son PEL jusqu’à un montant cumulé de 61 200 € de versements.

Les règles à respecter au sujet du plafond du PEL

Nous rappelons que l’État fixe aux banques et épargnants les conditions à respecter pour le PEL :

  • la phase d’épargne obligatoire sur PEL est de 10 ans ;
  • avec un minimum de versement de 45 € par mois (ou 540 € par an), pour un total de 61 200 € de versements au maximum ;
  • donc il faut veiller à ne pas plafonner trop tôt le PEL avec les versements, sinon la banque pourrait fermer le PEL !

Note de Nicolas : En pratique, pour le versement initial dans le PEL, il est recommandé de verser maximum 55 800 € à l’ouverture. De façon à laisser une marge de 45 € x 12 mois x 10 ans, pour ne pas dépasser le plafond de versements cumulés de 61 200 € sur les 10 ans d’épargne obligatoire.

Taux et fiscalité : le PEL est-il encore un bon placement ?

Vous faites peut-être partie des épargnants qui ont déjà plafonné le PEL et les livrets réglementés (livret A et LDDS notamment) ? Ou tout simplement, vous souhaitez obtenir un meilleur rendement que le PEL ? Ce n’est pas difficile.

Rappel de la rémunération du PEL et de ses contraintes

Le PEL nouvelle génération n’est rémunéré qu’au taux de 1 % brut. Soit un taux de 0,70 % net après la flat tax (prélèvement forfaitaire libératoire de 30 % sur les intérêts du PEL). Ce taux ne compense pas l’inflation.

De plus, le PEL n’offre plus vraiment d’avantage à l’achat immobilier alors que c’était son but initial. En effet, le droit à prêt n’est plus intéressant car le PEL permet d’emprunter à un taux de 2,20 %, donc bien au-dessus du taux du marché. Et un montant dérisoire, car proportionnel aux intérêts perçus pendant la vie du PEL. Donc au mieux l’épargnant en PEL obtient un droit à prêt de quelques milliers d’euros à un taux de 2,20 %. Pas de quoi faire rêver un aspirant propriétaire.

Bilan des contraintes du PEL :

  • les versements obligatoires durant 10 ans sous peine de fermeture,
  • le plafond,
  • l’imposition des maigres intérêts à la flat tax de 30 %,
  • tout retrait du PEL (même 1 €) entraine sa fermeture automatique (le PEL n’est pas liquide),
  • après ses 10 ans, on ne peut plus verser sur PEL et à ses 15 ans le PEL est transformé en livret.

Avis de Nicolas : Finalement, le PEL fut un beau produit d’épargne pour ceux qui l’ont souscrit à la belle époque (les vieux PEL rapportent plus de 2,50 % voire plus de 3 % selon leur date d’ouverture ! Historique du rendement du PEL ici). Mais le PEL nouvelle génération ne présente maintenant plus d’intérêt au vu des contraintes. Alors, est-il pertinent d’alimenter le PEL jusqu’au plafond ? Que faire de mieux sans prendre de risque ?

L’ assurance vie : une alternative beaucoup plus intéressante que le PEL

Les épargnants s’étant orientés vers le PEL cherchent la sécurité du capital investi. Pour la même sécurité que le PEL, c’est à dire le capital garanti sans risque de moins-value, il faut privilégier l’investissement en fonds euro sur l’assurance vie. Car les autres supports disponibles en assurance vie sont les unités de compte, qui présentent un risque de perte en capital.

Les fonds euro sont des placements à capital garanti. La bonne nouvelle est que les meilleurs fonds euro délivrent des rendements supérieurs à 2 %, soit plus du double du rendement du PEL ! Les épargnants malins ont donc tout intérêt à opter pour les fonds euro, d’autant plus que les avantages ne concernent pas seulement le rendement.

Les avantages de l’assurance vie en fonds euro par rapport au PEL

Nous ne voyons que des avantages au fonds euro en assurance vie, par rapport au PEL nouvelle génération. Et ce même dans le but de se constituer un apport immobilier (la vocation première du PEL) :

  • les bons fonds euros sont mieux rémunérés que le PEL,
  • aucune contrainte de versement (on épargne à son rythme),
  • sans plafond,
  • on peut retirer à tout moment sans casser le contrat d’assurance vie,
  • une fiscalité plus attractive.

Non seulement les bons fonds euros en assurance vie délivrent un rendement plus élevé que celui du PEL, mais la fiscalité de l’assurance vie est également beaucoup plus intéressante. En pratique, l’imposition ne se déclenche qu’au moment du retrait (appelé rachat). Avant les 8 ans du contrat, les retraits sont imposés comme le PEL (flat tax 30 % sur la plus-value). Et après les 8 ans du contrat, l’épargnant est exonéré d’impôt sur le revenu (sous le seuil de 4 600 € de plus-value annuelle ou 9 200 € pour un couple marié ou pacsé) ! D’où l’intérêt de prendre date (ouvrir au plus tôt) un bon contrat d’assurance vie, pour épargner ensuite quand on le veut, à son rythme, sans contrainte.

Quelles assurances vie disponibles en 100 % fonds euro ?

L’essentiel des contrats d’assurance vie commercialisés est multisupport. Cela signifie que le contrat donne non seulement accès au fonds euro mais également à une multitude d’unités de compte (fonds d’investissement). En pratique, les épargnants voulant la sécurité vont investir en 100 % fonds euro.

Seulement, les assureurs imposent de plus en plus généralement le versement en unités de compte. Alors il faut choisir à la fois une bonne assurance vie ET la possibilité de verser en 100 % fonds euro.

Dans notre comparatif des meilleures assurances vie, on distingue plusieurs contrats adaptés aux épargnants qui cherchent la sécurité en 100 % fonds euro. Leurs points communs : sans frais sur versement et une bonne performance historique du fonds euro, sans contrainte de versement en unité de compte. Notez que l’on peut détenir plusieurs contrats d’assurance vie, pour diversifier sur plusieurs fonds euros de plusieurs assureurs différents. Notre sélection :


Vous savez maintenant tout sur les subtilités du plafond du PEL et vous connaissez désormais une solution alternative pour obtenir un meilleur « couple rendement / risque » avec moins de contraintes que le PEL.

Page suivante

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Plafond du PEL : avez-vous intérêt à l’atteindre ?!”

  • Avatar
    • Nicolas
  • Avatar
    • Nicolas
      • Avatar