Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Compte sur marge Interactive Brokers : fonctionnement et exemple chiffré

Compte sur marge Interactive Brokers

Interactive Brokers est l’un des meilleurs courtiers en bourse (voir les services ici) pour investir en direct sur les marchés actions. Ce broker est tout particulièrement compétitif pour investir sur des actions en devises étrangères (USD, CHF, GBP, Yen, etc.), car les frais de change sont très faibles vis-à-vis de ceux appliqués par des courtiers concurrents.

Pour une présentation globale de leurs services et leurs avantages, nous vous renvoyons à notre article : avis sur Interactive Brokers (retour d’expérience concret !)

Nous allons ici revenir en détail sur l’un des avantages d’Interactive Brokers : le compte sur marge. En effet, Interactive Brokers (voir les spécificités de leurs services sur cette page) propose un compte sur marge permettant d’investir avec un effet levier, en empruntant de l’argent très facilement en mettant son portefeuille en collatéral.

Le compte sur marge offre plusieurs possibilités et s’avère très utile pour piloter sa trésorerie et son exposition aux marchés. Cet article fait le point sur les choses à savoir sur le compte sur marge d’Interactive Brokers. Ce service présente des avantages, mais aussi des risques (notamment d’appel de marge) s’il est mal maîtrisé.

Note de Nicolas : Fabrice Giroulet (profil LinkedIn), médecin français expatrié en Suisse, nous explique tout ! Voir l’interview de Fabrice Giroulet. L’article a été écrit à 4 mains, avec Ludovic qui est également client Interactive Brokers.

SOMMAIRE

Compte marge ou trésorerie : Interactive Brokers propose 2 types de comptes

Le courtier Interactive Brokers propose 2 types de comptes :

  • un compte trésorerie,
  • et un compte sur marge.

Avec le compte trésorerie, c’est très simple : l’investisseur ne peut pas investir plus d’argent que ce qui est disponible sur son compte. Dès lors qu’il n’a plus de liquidités, l’investisseur ne peut pas passer de nouveaux ordres. C’est le fonctionnement classique, de la plupart des comptes-titres. C’est aussi le compte par défaut chez Interactive Brokers.

Mais il existe un autre type de compte ! Avec le compte sur marge, l’investisseur peut investir davantage que le montant qu’il a déposé sur son compte.

Dépôt minimum pour ouvrir un compte de marge Interactive Brokers

Le client peut facilement basculer d’un compte trésorerie à un compte sur marge. C’est une option à activer dans les paramètres du compte, il n’est pas nécessaire d’ouvrir un nouveau compte. On peut changer à tout moment le type de compte.

Dans le détail, Interactive Brokers propose 2 types de comptes sur marge :

  • le compte sur marge ;
  • le compte sur marge Portfolio Margin.

Il faut 110 k$ minimum pour avoir un compte sur marge Portfolio Margin. Les exigences de marge sont généralement plus faibles avec le compte sur marge Portfolio Margin (cela va dépendre de la composition de votre portefeuille) que le compte sur marge.

Les actifs du portefeuille en collatéral

Si Interactive Brokers vous permet d’automatiquement emprunter du capital via le compte sur marge, et cela sans que le courtier étudie votre solvabilité personnelle (vos revenus, etc.), c’est tout simplement car ce sont vos actifs détenus sur le compte qui jouent ce rôle de garantie.

Les actifs de votre portefeuille constituent alors le collatéral dans le jargon des financiers. En ce sens, le compte sur marge se rapproche de l’esprit d’un crédit lombard, ou de l’avance sur titres.

Vous ne pouvez pas emprunter davantage que les actifs mis en collatéral. En pratique, étant donné que les actions sont très volatiles, le courtier ne veut pas prendre de risque et vous prête un capital sensiblement inférieur à la valeur globale de votre portefeuille (voir l’exemple chiffré plus bas).

Sur le marché français, peu de courtiers en bourse concurrents proposent un compte sur marge. Le courtier concurrent le plus cité proposant un système de marge est DEGIRO (voir ici sur leur site) : je vous renvoie au comparatif d’Interactive Brokers et DEGIRO.

Interactive Brokers propose un compte sur marge à des taux compétitifs vis-à-vis de la concurrence.

En bref, on pourrait croire à tort que seul l’immobilier permet d’investir à crédit. C’est faux ! Il est également possible d’investir à crédit sur les marchés actions, via un crédit lombard ou… un compte sur marge.

Le compte sur marge Interactive Brokers

Le compte sur marge est un outil relativement puissant, mais réservé aux investisseurs avec de bonnes connaissances. Nous allons voir les avantages, le coût et le fonctionnement pratique du compte sur marge d’Interactive Brokers.

Les avantages du compte sur marge

Le principal avantage du compte sur marge est évidemment de pouvoir faire levier sur le capital investi. Les occasions sont multiples.

L’investisseur peut utiliser sa marge pour saisir une opportunité de marché. Par exemple, si l’investisseur estime que les marchés sont excessivement dépréciés, il peut profiter de la marge pour renforcer son allocation sur des actions ou des fonds (dont ETF).

L’investisseur peut décider d’investir dès maintenant et réduire sa marge plus tard à l’occasion de rentrées d’argent ultérieures (prime, épargne mensuelle, etc.)

L’utilisation de la marge peut aussi être envisagée sur un horizon de temps long. Pour l’investisseur, cet arbitrage peut faire sens. En effet, si le taux de la marge est inférieur au taux de performance escomptable des actifs cibles, tirer avantage de la marge pour faire levier est une opération gagnante.

De façon plus générale, le compte sur marge apporte de la flexibilité dans la gestion de sa trésorerie.

Note de Ludovic : le taux de la marge (son coût) dépend des conditions de marché et évolue dans le temps. Contrairement à un crédit immobilier ou un crédit lombard, il n’est pas possible de fixer le taux.

Le compte de marge comme réserve d’argent pour d’autres projets

Vous avez compris le principe : faire un emprunt tout en laissant votre argent travailler chez Interactive Brokers.

Si vous avez besoin d’un poil plus d’argent pour investir sur un coup de fusil (apport immobilier par exemple), plutôt que de demander un prêt consommation (au taux prohibitif), vous pouvez “être votre propre banque”. C’est possible avec le compte marge de votre compte titres Interactive Brokers.

Très succinctement, avec un compte marge (margin) vous pouvez retirer du cash que vous n’avez pas, en 2 minutes chrono, sans intermédiaire, sans conseiller, sans vérification de dossier. L’argent arrive en virement instantané sur votre compte dans les secondes qui suivent (si votre banque prend en charge). Cela fait rêver… 

Mais comment est-ce possible ? Lorsque vous détenez des actifs financiers, ceux-ci ont de la valeur. Ainsi, le courtier en bourse Interactive Brokers (notre avis) peut vous faire une avance de cash jusqu’à 50 % de la valeur de votre portefeuille. Dans le détail, pour des grosses valeurs ou gros ETF c’est 50 %, pour des actions plus volatiles c’est 25 %. 

Exemple chiffré

Autrement dit, si vous avez un portefeuille avec 100 000 € investis, vous pouvez retirer à tout moment 50 000 € en 3 clics dans votre application mobile (et vos 100 000 € restent investis). Grossièrement, le montant de votre dette ne peut pas être supérieur à la moitié de la valeur de vos actifs. 

Interactive Brokers déteste le risque et c’est en cela que c’est mon courtier préféré. Vous pouvez utiliser ces 50 000 € comme bon vous semble, sans restriction. Prévenez juste votre banque au cas où, qu’un gros virement va arriver.  

Si la valeur des actifs (vos 100 000 € investis) descend trop, IB va vous demander d’ajouter du cash (“appel de marge”) pour maintenir le ratio de 1:2 (ce qui va au passage réduire votre dette). Si vous ne le faites pas assez rapidement, Interactive Brokers va liquider certaines de vos positions pour vous faire conserver ce ratio d’emprunt. 

Quel coût ?

L’avance en cash est en fait un prêt, qui est un mélange entre un prêt in fine et amortissable. En effet, il n’a pas de durée limite d’emprunt et les intérêts sont calculés en permanence sur le capital restant à rembourser. Les taux sont ceux des banques centrales des pays en lien avec la devise empruntée (benchmark) avec un surcoût de de 1 à 1,5 % pour Interactive Brokers. 

À ce jour, utiliser ce mécanisme pour emprunter en euro coûte 1,5 % par an (bien moins cher que les crédits conso à 10 %). Oui, vous pouvez emprunter dans n’importe quelle devise tant que le compte en banque de destination accepte cette devise. Votre compte en banque, j’insiste. C’est une condition sine qua non. Il faut avoir déjà effectué un virement de ce compte vers Interactive Brokers pour qu’il soit éligible pour recevoir l’argent.

Cerise sur le gâteau si vous êtes résident fiscal suisse, même en étant Français expatrié : les intérêts sont déductibles de l’assiette imposable en Suisse

Des avantages pour quels risques ?

Vous avez emprunté et…vous conservez l’ensemble de vos actifs, qui continuent de travailler ! C’est l’effet levier.

Et c’est bien là l’avantage. Sur le long terme, si la valeur de vos actifs augmente, votre prêt se rembourse indirectement tout seul. Les plus-values latentes vont venir mettre un assez gros coussin sur votre ratio d’emprunt (votre dette ne bouge pas alors que la valeur de vos actifs augmente), ce qui vous laisse le choix de réemprunter encore (déconseillé sauf si vous savez expressément ce que vous faites) ou de vendre une partie des actifs pour rembourser une partie ou totalité du prêt. 

Ou alors, vous pouvez ne rien faire et continuer de faire travailler votre argent. Si vous faites du DCA (dollar cost averaging = investir tous les mois par exemple, la même somme dans les mêmes produits), cela réduit encore plus votre risque car vous allez faire monter la valeur de votre portefeuille (le jour du virement), acheter des actifs et donc préserver votre ratio d’endettement et le lisser en cas de baisse des marchés. 

Si vous voulez être tranquille et réduire encore votre risque, vous pouvez tabler sur un emprunt de 25 % de la valeur de vos actifs. En ce sens, votre marge est assez grande car vous êtes loin des 50 % maximum permis par IB.

En empruntant 25 % ET avec une exposition monde dans votre portefeuille (ETF World) il faut que la Bourse mondiale chute de plus de 50 % pour déclencher les mécanismes de liquidation (appel de marge). Il est peu probable que cela survienne en 1 jour ou même en 1 mois. Vous avez donc du temps pour remettre de l’argent pour éviter la liquidation de vos actifs, surtout si vous faites du DCA. Si vous avez un rythme de DCA mensuel, il faut que la Bourse mondiale perde plus de 50 % avant votre ajout d’argent. 

Exemple chiffré d’utilisation de la marge

Un exemple chiffré : on rappelle que le montant de votre dette ne peut pas être supérieur à 50 % de la valeur de votre portefeuille.

J’ai 100 000 € investis en actions, zéro de cash. Je ne veux pas vendre mes actions et je veux emprunter 25 000 € pour un apport immobilier sur une bonne affaire. Je m’exécute : utilisation de la marge pour emprunter 25 000 €.

Ma dette représente donc 25 % de la valeur de mes actifs. Si la bourse baisse de 50 %, mon portefeuille ne vaut plus que 50 000 €. Je respecte donc encore le ratio ½ (25 k€ empruntés pour 50 k€ d’actifs) ! Ma dette équivaut désormais à 50 % de la valeur de mon portefeuille. 

Mais le courtier va me demander de l’argent pour éviter de me liquider des positions lors de la prochaine séance. Au-delà, si je ne fais rien, je suis liquidé par le courtier du nombre d’actifs nécessaires pour respecter le ratio. C’est le fameux appel de marge (Margin call. Très bon film d’ailleurs). 

On parle bien ici d’effet de levier, pour investir dans une autre classe d’actif. C’est bien l’intérêt et la puissance de ce système. Je vous déconseille de faire ceci pour vous générer un excédent de trésorerie pour racheter des actions. Tout l’intérêt vient de l’utilisation d’un levier pour une accélération patrimoniale et une diversification intelligente.

Selon les médias, Elon Musk s’était mis d’accord avec plusieurs banques pour utiliser ce mécanisme pour racheter Twitter 44 milliards. Il était ok de nantir pour quelques milliards d’actions Tesla chez plusieurs banques pour avoir un prêt de 25 milliards de dollars. Le reste serait sorti de sa poche. Au final, cela lui coûte “uniquement” la différence à l’instant T et cela préserve sa trésorerie personnelle.  


Note de Ludovic : je valide ! Interactive Brokers est mon courtier en bourse préféré et le compte marge est un super service si on l’utilise à bon escient. Mon avis Interactive Brokers.

Merci à Fabrice Giroulet (profil LinkedIn) pour les explications !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Compte sur marge Interactive Brokers : fonctionnement et exemple chiffré”