Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Avis Finary : l’agrégateur pour suivre son patrimoine et ses investissements

Avis Finary : suivi de son patrimoine

Nous avons utilisé Finary ces derniers mois (on en avait parlé dans notre newsletter début janvier), donc on vous livre notre avis complet, après un certain recul. Faire l’inventaire de son patrimoine et suivre la performance de ses investissements sont deux des piliers d’une bonne gestion patrimoniale. Beaucoup d’entre nous utilisent encore un fichier Excel (moi le premier, voir mon Excel de suivi de patrimoine ici). Et il faut reconnaitre que ce n’est pas forcément idéal : ajout et mise à jour manuelle des données, nécessité de connaître les bonnes formules pour faire des calculs et graphiques poussés, pas d’analyse automatique, etc. Devoir encore utiliser Excel pour un sujet aussi clef que sa gestion patrimoniale paraît anachronique en 2021. C’est là que Finary (voir le site) est en train de changer la donne et nous redonne goût à l’utilisation d’un agrégateur de patrimoine, après avoir connu quelques outils décevants.

Il faut dire que des agrégateurs de patrimoine, il y en a déjà un certain nombre. La plupart sont décevants et c’est un sujet récurrent sur les forums d’épargnants : limités en termes d’actifs gérés et en fonctionnalités, ils tiennent rarement leurs promesses. Finary attaque ce problème de face et gère aujourd’hui 10 000 banques dans le monde, les assurances vie (dont nos assurances vie préférées), comptes-titres et PEA, l’immobilier (dont les SCPI), les titres non cotés, l’or et même les cryptomonnaies.

L’outil est gratuit, mais une version Premium payante vient de voir le jour avec plus de fonctionnalités. Ainsi, on a le choix de rester en version gratuite, mais nos lecteurs qui souscrivent à Finary Plus bénéficient d’une offre spéciale.

L’ambition de Finary est de proposer une plateforme qui permet de suivre l’ensemble de son patrimoine, l’optimiser et suivre ses performances de façon automatique. Dans cet article, nous vous donnerons notre avis détaillé sur Finary, ses fonctionnalités, son interface, sa sécurité et si l’outil tient ses promesses très ambitieuses !

SOMMAIRE

Pourquoi suivre son patrimoine ?

Suivre son patrimoine et la progression de ses investissements est une pratique très recommandée. Ne serait-ce que pour suivre son allocation patrimoniale entre monétaire, fonds euros, actions et immobilier. Car il est sage de diversifier ses investissements, mais cela peut conduire à être très éparpillé et avoir des difficultés pour suivre la cohérence de l’ensemble. Donc une vue d’ensemble devient nécessaire et essentielle.

Par ailleurs, on peut ainsi facilement s’assurer tous les mois (ou autre fréquence de son choix) que l’on a bien x % d’actions dans notre patrimoine (notre cible), pour rééquilibrer notre allocation patrimoniale si nécessaire. Conformément à ce que l’on explique dans nos 4 bonnes pratiques de l’investissement en bourse. Ou pour veiller à ce que l’on reste sous le plafond de 70 000 € de garantie de l’État par assureur.

Et plutôt que de suivre son patrimoine via fichier Excel à renseigner manuellement tous les mois, on peut aussi utiliser un agrégateur de comptes. C’est ainsi que nous avons découvert Finary en décembre 2020 et que l’on s’est inscrits à l’outil pour tester.

En pratique, Finary synchronise automatiquement tous nos comptes (banques, courtiers en bourse ou en assurance vie…dont nos établissements préférés comme Linxea, Fortuneo, Degiro, etc.) Au niveau de la sécurité, les identifiants bancaires sont gérés par un partenaire agréé par la Banque de France (et non par Finary) et toutes les données sont chiffrées. Mais on peut aussi saisir manuellement ses actifs (actions, immobilier, SCPI, cryptos, or, etc.) et l’outil met à jour les valorisations sans avoir à « brancher ses comptes bancaires » à Finary.

Ainsi, on obtient une vue complète de son patrimoine brut et net en temps réel et de son allocation patrimoniale (camembert), avec plusieurs indicateurs intéressants.

Les 3 façons de compter son patrimoine

Votre patrimoine forme votre allocation patrimoniale et se lit sous 3 clés de lecture :

  • Patrimoine net liquide (Liquid Net Worth = LNW) : patrimoine financier liquide uniquement. Donc les actifs financiers en monétaire / obligations / actions / cryptomonnaies sur différentes enveloppes (livrets, assurances vie, PEA, CTO, etc.)
  • Patrimoine net investissable (Investable Net Worth = INW) : patrimoine financier liquide + patrimoine immobilier locatif.
  • Patrimoine net total (Total Net Worth = TNW) : il faut tout inclure. C’est à dire patrimoine financier liquide + patrimoine immobilier locatif comme vu précédemment. Mais aussi le patrimoine financier illiquide (plan épargne retraite, épargne salariale, etc.) + patrimoine immobilier de jouissance (résidence principale et résidence secondaire) + patrimoine tangible de valeur (œuvres d’art expertisées, meubles antiques authentifiés, vin d’investissement (grands crus), or, forêts, cryptomonnaies, montres de luxe, voitures de collection, etc.)

Ainsi, pour suivre son patrimoine, on peut l’illustrer sous 3 camemberts différents. Chacun a son utilité, selon ce que l’on cherche à mesurer : seulement le patrimoine financier liquide, ou le patrimoine net investissable (on a facilement la main dessus pour arbitrer), ou tout le patrimoine.

Et d’une manière générale, patrimoine net = patrimoine brut – dettes (capital restant dû dans les tableaux d’amortissement des crédits). Ce qui est bien pris en compte par Finary, qui met à jour aussi nos emprunts automatiquement, et qui permet d’avoir une vue brute et nette de notre patrimoine.

Présentation de Finary

Finary est une société française indépendante issue de la Fintech, l’alliance entre la finance et la technologie. Son objectif est simple : créer le nouveau standard pour la gestion en ligne de son patrimoine. Pour cela, ils se sont inspirés de l’hyper-personnalisation de la gestion de fortune et y ont ajouté leur savoir-faire technologique. Et ça se sent, l’interface Finary est à notre avis très fluide et intuitive.

Finary a été fondée fin 2020 par Mounir Laggoune et Julien Blancher. La société est indépendante des banques et grands groupes financiers. Avant de fonder Finary, les deux fondateurs ont tous les deux eu de belles carrières dans la technologie. Julien a cofondé Recast.ai, société qu’il a depuis revendu à SAP pour plusieurs dizaines de millions d’euros. Mounir a fait partie de l’aventure Captain Train puis Trainline, société qu’il a quitté après son introduction en bourse à Londres pour plus de 2 milliards d’euros en 2019.

C’est d’ailleurs à la suite de ces ventes respectives qu’ils ont constaté que la gestion patrimoniale était encore archaïque au niveau technologique. Un constat que nous partageons chez ADI. Ils ont commencé par développer Finary comme outil pour leurs besoins personnels et l’ont partagé avec quelques amis (idem pour notre blog qui a d’abord été pensé pour informer nos proches !) Leurs retours enthousiastes les ont confortés dans leur théorie et Finary est aujourd’hui une entreprise en pleine croissance. L’équipe est composée principalement d’ingénieurs chevronnés et l’entreprise annoncera bientôt une levée de fonds importante.

L’ajout des actifs : fonds euro, actions, immobilier, etc.

C’est le cœur du système et le point de départ. Comme expliqué plus haut, un bon agrégateur doit gérer tous les actifs (et les passifs). Finary propose le choix le plus vaste du marché à ce niveau : 10 000 banques et plateformes d’investissements, toutes les SCPI françaises, l’immobilier en France et à l’étranger, la cryptomonnaie, les titres non cotés… Figurez-vous que j’ai même pu connecter tous mes établissements préférés (Linxea, Yomoni, Fortuneo, etc.) !

Afin de vous donner un aperçu complet de Finary, nous avons analysé le fonctionnement de la plateforme en détail. 

La première étape en arrivant sur Finary est d’ajouter son patrimoine. On choisit d’abord la catégorie de l’actif que l’on souhaite ajouter.

Compléter mon patrimoine

Le choix est vaste et on y retrouve les piliers d’une allocation d’actifs. Finary propose de synchroniser les comptes de nombreuses banques et plateformes d’investissement : comptes courants, livrets, assurances vie, PEA, plan épargne retraite (PER), CTO, plan d’épargne entreprise (PEE), etc. Au total, il y en a plus de 10 000 à travers le monde.

Avis de Nicolas : pour la première fois sur un agrégateur, j’ai pu trouver tous mes établissements (les meilleures assurances vie, les meilleures banques, les meilleurs courtiers en bourse) ! Notamment les assurances vie Linxea, assurancevie.com, Nalo et Yomoni, les PEA Fortuneo et Bourse Direct, mais aussi les CTO de Degiro et autres courtiers en bourse. Autre excellente surprise pour de nombreux épargnants salariés : la gestion de l’épargne entreprise avec Natixis Interepargne ou Amundi !

La synchronisation des comptes permet d’importer automatiquement ses investissements et comptes sans avoir à faire les mises à jour manuellement. Par exemple, lorsqu’on achète ou vend des titres, ce changement sera répercuté sur Finary. En pratique, les prix de ces actifs sont ensuite actualisés en continu par la plateforme, vous n’avez rien à faire.

Finary ajouter un établissement

Et l’immobilier ?

Finary permet également l’ajout de l’immobilier partout dans le monde, avec mise à jour de la valorisation du bien de façon automatique. Pratique !

Ajouter mon immobilier

La pierre papier (SCPI) est également disponible puisque l’ensemble des SCPI françaises sont proposées. Une fois la SCPI ajoutée, Finary est capable de donner la valeur de revente de la part. Ici, on voit sur ma capture d’écran l’impact des frais de mes 3 SCPI, ainsi que le revenu mensuel moyen généré ! Voici un extrait de mon espace Finary, avec chiffres réels, cf mon expérience SCPI :

Immobilier Finary

Les crédits

Qui dit immobilier dit emprunts. Finary permet l’ajout de ses passifs et gère les types de prêts les plus populaires : amortissable, in fine, etc. Ces emprunts peuvent être liés à des biens immobiliers pour connaître son taux de détention réel du bien et l’état d’avancement du remboursement. Ainsi, ce suivi des emprunts permet ensuite à Finary de nous donner notre patrimoine brut et net. Voici une capture d’écran de mon emprunt en cours sur mes SCPI (chiffres réels, cf mon expérience SCPI) :

Emprunt Finary

Le portefeuille

Finalement, tous les actifs sont visibles dans la section “Portefeuille”. On peut y voir la répartition de son patrimoine ainsi que la plus-value latente (une notion que nous développerons un peu plus tard dans l’article). Les emprunts sont également visibles, avec le capital restant dû indiqué.

Voici une capture d’écran du portefeuille (je précise qu’il s’agit de chiffres fictifs pour l’exemple, je ne possède pas autant en cryptomonnaies, on ne recommande pas plus de 5 % du patrimoine !) :

Exemple synthèse portefeuille

Avis de Nicolas : J’avais fait remarquer à Finary (il y a un chat sur le site pour discuter avec l’équipe) que faire la distinction entre les fonds euros et les unités de compte des assurances vie serait une bonne idée, idem pour la distinction entre livrets et comptes courants. C’est aujourd’hui fait, un bel exemple d’écoute client ! Notez que « comptes d’investissement » regroupe nos différents comptes-titres (PEA, PEA-PME et CTO)…j’aurais préféré le libellé « comptes-titres » mais c’est un détail.

La sécurité des données

Point sensible, qui était de nature à m’inquiéter. Vu que j’ai dû indiquer mes identifiants bancaires pour synchroniser l’ensemble de mon patrimoine, je me suis posé la question de la sécurité de mes données. Voici comment Finary gère cette partie essentielle :

  • la connexion aux banques et plateformes d’investissements est gérée par Budget Insight, filiale du groupe Crédit Mutuel et agréée par la Banque de France. C’est le leader en France sur le marché ;
  • Finary ne stocke aucun identifiant bancaire et ne peut pas effectuer d’opération sur les comptes connectés ;
  • ils ont un accès “lecture seule” aux comptes. L’utilisateur peut révoquer l’accès à tout moment ;
  • en interne, l’accès aux données utilisateurs se fait uniquement suite à une requête de votre part et après votre accord. Donc aucun risque qu’un stagiaire s’amuse à regarder votre patrimoine (Finary m’a précisé qu’ils avaient une politique RH sans stagiaires) ;
  • toutes les données sont chiffrées et stockées de façon sécurisée en Europe ;
  • Finary ne vend aucune donnée (ce qui n’est pas le cas des applications d’agrégation bancaire) et ne fait pas de pub sur la plateforme.

Avis de Nicolas : la sécurité est un enjeu majeur pour moi. J’ai été très rassuré par la transparence et la clarté de Finary sur ce sujet. Ils prennent ce sujet très à cœur et ont mis en place des mesures solides pour protéger les données. D’ailleurs, ils encouragent les utilisateurs à activer l’authentification double facteurs pour protéger encore plus leur compte. Et puis on est libre de choisir les établissements que l’on souhaite synchroniser, donc on peut synchroniser une partie et ajouter manuellement une autre partie.

Le dashboard : tableau de bord financier

Une fois l’ajout terminé, on découvre son « dashboard », c’est à dire son tableau de bord. Il permet de voir la valeur de l’ensemble de son patrimoine, présenté sous 3 formes :

  • patrimoine brut : l’ensemble de nos actifs ;
  • patrimoine net : patrimoine brut diminué des capitaux restants dûs de nos crédits ;
  • patrimoine financier: isole l’ensemble des investissements liquides et rapidement mobilisables (assurance vie, compte-titres, PEA, cryptos, livrets, etc.)

Ces 3 vues permettent de rapidement savoir combien l’on possède, et d’analyser les variations. Vu que Finary actualise la valeur du patrimoine en continu, cela permet d’avoir toutes les informations nécessaires en un clin d’œil. Cette actualisation est l’une des forces de Finary : fournir les prix, valorisations et cours en temps réel pour autant d’investissements est tout simplement unique. Voici des captures d’écran de l’interface (chiffres fictifs) :

Finary suivi valorisation patrimoine temps

Juste en dessous, on découvre un camembert avec la répartition du patrimoine (qui change selon les 3 vues sélectionnées) :

Allocation d'actifs

Enfin, l’autre graphique représente le calcul des plus-values quotidiennes au niveau global de votre patrimoine. Ce graphique est extrêmement utile afin de connaître la performance de l’ensemble de ses placements !

suivi des plus-values

Avis de Nicolas : Il faut le signaler, Finary est très agréable à regarder et utiliser ! Cela fait du bien de voir une plateforme de suivi de patrimoine avec une interface fluide et bien faite. Ceci dit, en tant qu’investisseurs long terme, on considère qu’il faut résister à la tentation d’aller regarder son patrimoine tous les jours, ce serait inutilement anxiogène. Nous sommes adeptes du point de situation mensuel.

L’évolution du patrimoine par classe d’actifs

Finary propose également de suivre l’évolution du patrimoine, avec une répartition par classe d’actifs. Cela permet de voir rapidement les investissements qui surperforment. De façon générale, les nombreux graphiques interactifs sont très appréciés et permettent de donner vie à ses investissements. C’est un vrai plus par rapport à un Excel.

évolution patrimoine

Le suivi des performances par Finary : notre avis

Chaque classe d’actifs a une page dédiée qui permet de voir la performance détaillée des différentes lignes. Finary calcule automatiquement la plus-value (ou moins-value) latente des actifs et affiche un graphique d’évolution. De plus, le camembert sur la répartition des actifs est très pratique, surtout si l’on détient beaucoup d’actifs au sein d’une enveloppe !

Voici un extrait de mes comptes d’investissement en bourse. Pratique, cela regroupe mes 3 enveloppes : PEA + CTO + PEA-PME (sur cette image on ne voit que les lignes de mon PEA, mais plus bas il y a mon CTO et mon PEA-PME).

Finary Comptes investissement

Avis de Nicolas : voir les plus values latentes pour chaque investissement est non seulement très pratique, mais assez unique. À ma connaissance, aucune autre plateforme n’offre ce niveau de détails sur une gamme aussi large d’investissements ! Avant d’utiliser Finary, je devais aller vérifier sur mes nombreux espaces clients, ce qui était tout sauf pratique. Ce que j’apprécie le plus, c’est de voir en un seul coup d’œil l’ensemble des mes portefeuilles actions (PEA + CTO + PEA-PME). Avec le camembert qui me permet de prendre conscience que j’ai encore trop de titres vifs à mon goût (investissements historiques)…j’investis seulement en trackers (ETF) maintenant.

Voici aussi l’extrait d’une assurance vie investie en unités de compte :

assurance vie

Finary Premium : « Finary Plus »

Finary a récemment réalisé un sondage auprès de ses utilisateurs et nous y avons participé.

La plateforme de Finary est actuellement gratuite (essayer). Aussi, la question du business model se pose. La réponse de Finary est claire : le business model repose sur la version Premium payante « Finary Plus » que l’entreprise vient de lancer. Même si la version de base reste gratuite, la version payante Finary Plus propose des fonctionnalités avancées.

En tant qu’épargnants et investisseurs expérimentés, nous leur avons adressé de nombreuses suggestions :

  • calcul des frais sur les unités de compte et fonds d’investissement,
  • calcul de taux de rentabilité interne (TRI),
  • gestion des biens locatifs, etc.

Finary nous a assuré qu’elles seraient écoutées, et que cette version Premium (en amélioration continue) sera pensée pour les investisseurs exigeants comme le sont les lecteurs d’ADI. 

Les nouvelles fonctionnalités apportées par Finary Plus

La version Finary Plus a été lancée fin avril 2020. Au programme, plusieurs ajouts intéressants. Ainsi on trouve notre profil investisseur et notre classement patrimonial en percentile (je n’ai pas mis ma résidence principale, donc peu parlant dans mon cas) :

Profil investisseur

Et on apprécie notamment de mesurer l’impact des frais des fonds, sur le long terme. En pratique, la zone entre la courbe jaune et la courbe rouge illustre le manque à gagner. Heureusement que j’investis principalement en trackers peu chargés en frais (4 trackers, et seulement un fonds actif pour une faible somme) :

Impact des frais

On se rend compte que l’impact des frais est énorme à long terme et cela motive à choisir des fonds plus économiques (trackers…) ! Car les frais prélevés sont autant de capital qui ne capitalisera pas à long terme. Cette prise de conscience est très importante pour obtenir une bonne performance nette sur du long terme.

Les fonctionnalités à venir

On dirait bien que Finary nous a entendu. Voici quelques fonctionnalités à venir sur Finary Plus :

  • la gestion de l’immobilier locatif : prise en compte des loyers, calcul du taux de rentabilité interne (TRI), etc. ;
  • une application mobile ;
  • la répartition géographique et sectorielle du patrimoine ;
  • l’analyse par niveau de risque.

Ce n’est que le début ! Après la levée de fonds de 2,2 M€ en mai 2021, Finary a les moyens de ses ambitions et nous informe que 25 fonctionnalités arriveront dans les mois à venir.

L’offre Finary Plus pour les lecteurs ADI

Nous avons pu négocier une offre exclusive avec Finary : tous les lecteurs ADI avec un profil Finary complété (s’inscrire ici) bénéficieront d’une offre spéciale sur la version Premium (s’ils décident de souscrire à l’offre Finary Plus). Pour information, nous avons aussi obtenu entre autres une offre pour nos lecteurs avec le site JeDéclareMonMeublé (comptabilité LMNP). On essaie toujours d’obtenir des avantages pour nos lecteurs.

Ainsi, nos lecteur bénéficient de 2 mois offerts. Finary annonce : « Les lecteurs ADI bénéficient de 2 mois offerts supplémentaires pour tout abonnement annuel. Il suffira de nous écrire après l’achat afin que nous ajoutions 2 mois bonus à l’utilisateur. » Sachant que l’offre Finary Plus est à 12 € par mois (ou 120 € par an).

Avis de Nicolas : le lancement de la version Premium Finary Plus est une excellente nouvelle. Elle permettra d’assurer la pérennité de la plateforme tout en garantissant son indépendance vis à vis des banques. Par ailleurs, nous apprécions que Finary ne vende pas de données à des tiers et ne fasse aucune pub sur sa plateforme. Ce n’est pas le cas d’autres agrégateurs pour qui la partie gratuite est simplement un cheval de Troie qui attire les utilisateurs…ce modèle nous semble plus vertueux.

Finary : Notre avis en 4 points

Si on doit résumer notre avis sur Finary (voir le site) en 4 points :

  • Choix des actifs : 10 000 banques et courtiers spécialisés (assurance vie, bourse, dont nos préférés), l’immobilier en France et à l’étranger, toutes les SCPI, 5500 cryptomonnaies, plus de 1 000 références de métaux précieux. Finary couvre absolument tout !
  • Interface : claire, complète et agréable à utiliser, à notre avis l’interface Finary est tout simplement excellente. On trouve juste qu’ils forcent parfois un peu trop sur le sombre, donc certaines informations sont peu lisibles.
  • Sécurité : Finary ne stocke pas les identifiants et ne peut pas effectuer d’opérations sur vos comptes. Par ailleurs, ils chiffrent les données et mettent en place des sécurités poussées comme l’authentification double facteurs. 
  • Professionnalisme : cela fait des mois que suis le développement de Finary, et je dois dire que je suis très impressionné par leur trajectoire. L’équipe est réactive (vous pouvez tester le chat en ligne, on obtient vite réponse à nos questions) et améliore constamment la plateforme. Une grande partie de mes suggestions ont déjà été prises en compte !

Avis de Nicolas : les lecteurs fidèles d’ADI savent que le suivi de mon patrimoine est un sujet clef pour moi. Malgré ses nombreuses limites, je me suis longtemps satisfait de mon Excel fait maison (mis à votre disposition ici). Car les agrégateurs existants comme Grisbee ou LaFinbox n’étaient tout simplement pas à la hauteur de mes attentes et j’ai toujours été déçu des agrégateurs de patrimoine : trop peu d’actifs, services peu fiables, pas d’analyses…donc aucune valeur ajoutée par rapport à mon fichier Excel. Avec Finary, je pense avoir enfin trouvé l’outil qui me convient et j’ai pu apprécier les avancées ces derniers mois.

Conclusion

C’est simple, à notre avis Finary est le meilleur outil (et de loin) pour suivre son patrimoine. C’est efficace, complet, fluide et propre (voir l’interface Finary). Comparativement à ce qu’on avait déjà vu ailleurs, la plateforme Finary est largement meilleure que celles des concurrents, à tous points de vue. Et la vitesse à laquelle ils améliorent leur plateforme laisse présager d’excellentes choses ! L’équipe a parfaitement compris les enjeux et est bien partie pour construire la référence dans le domaine. Et ils nous ont confirmé qu’une application mobile allait également bientôt voir le jour !

Étant actuellement gratuit, on trouve que ce serait dommage de s’en priver ! Si vous souhaitez essayer Finary, c’est ici. Cela vous permettra de suivre vos investissements très facilement, ainsi que de profiter des analyses Finary pour bien diversifier votre patrimoine et déceler des pistes d’amélioration de performance. Sinon (ou en complément), voici mon bon vieux fichier Excel.

Questions fréquentes. L’essentiel à retenir

Quels sont les avis Finary ?

Finary bénéficie d’excellents retours de la part de ses utilisateurs. De nombreux lecteurs d’Avenue des Investisseurs nous ont signalé leur satisfaction sur l’utilisation de la plateforme, ce qui montre que l’engouement est bien réel. De plus, l’équipe Finary se montre très disponible et à l’écoute de ses utilisateurs en répondant rapidement aux demandes.

Quels sont les avantages de Finary par rapport à Grisbee ou la Finbox ?

Avant Finary, aucun des agrégateurs de patrimoine ne nous avait vraiment convaincu. Finary offre une interface très fluide, gère un nombre gigantesque d’actifs (nous avons enfin pu synchroniser l’ensemble de nos banques et courtiers préférés), offre des calculs de performances détaillés et se montre très à l’écoute de ses utilisateurs. Pour nous, il n’y a pas photo : Finary est la meilleure plateforme pour suivre son patrimoine.

Combien coûte Finary ?

Finary est actuellement gratuit, autant en profiter ! L’entreprise a également sorti une version Premium « Finary Plus » avec des fonctionnalités avancées. Avantage pour nos lecteurs qui profitent d’une offre spéciale. Ludovic et moi avons fait de nombreuses suggestions à Finary, ils ont promis d’en tenir compte !

Page suivante

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 commentaires sur “Avis Finary : l’agrégateur pour suivre son patrimoine et ses investissements”