Choisir les meilleurs placements pour son épargne et bien investir

Faut-il ouvrir plusieurs assurances vie ?

Faut-il ouvrir plusieurs assurances vie ?

Les épargnants peuvent ouvrir plusieurs assurances vie. Il n’y a aucune restriction sur le nombre d’assurances vie que peut détenir un épargnant. Pour autant, faut-il ouvrir plusieurs assurances vie ? Y a-t-il un intérêt à détenir plusieurs contrats ?

Ces questions appellent différentes réponses selon la situation et les objectifs de l’épargnant. A-t-il d’ores et déjà ouvert une ou plusieurs assurances vie ? Quelles sont ses motivations pour ouvrir plusieurs contrats ? Quel âge a-t-il ? Et quel impact sur la fiscalité des retraits et à la succession ?

Différentes raisons peuvent motiver les épargnants à ouvrir plusieurs assurances vie :

  1. accéder à des contrats proposant des fonds d’investissement plus performants et avec moins de frais de gestion ;
  2. diversifier son épargne sur un choix plus large de fonds d’investissement et/ou en gestion pilotée ;
  3. cloisonner plusieurs projets financiers (apport pour l’achat d’un logement sur contrat 1, études des enfants en contrat 2, retraite en contrat 3, etc.) ;
  4. conserver l’antériorité fiscale sur un ancien contrat, mais bénéficier des avantages d’un nouveau contrat plus performant vers lequel diriger les futurs efforts d’épargne. Etc.

Vous détenez un contrat d’assurance vie peu compétitif en termes de frais et de fonds proposés ? Il est peut-être dans votre intérêt de le conserver pour des raisons fiscales (plusieurs raisons sont explicitées dans cet article). Mais dans ce cas il faut le laisser « vivoter » et commencer à épargner sur une meilleure assurance vie.

Note de Ludovic : sachez qu’en théorie il est désormais possible de transférer une assurance vie d’un courtier (ou d’une banque) à un autre, sous réserve qu’il s’agisse du même assureur derrière. En pratique, cela se révèle souvent être le parcours du combattant, avec des professionnels qui traînent des pieds pour exécuter les demandes de transfert. Nous renvoyons à notre article sur le transfert d’assurance vie, vous pourrez voir dans l’article et ses commentaires que c’est souvent un véritable casse-tête. Dès lors, il est généralement plus simple d’ouvrir plusieurs assurances vie.

SOMMAIRE

Il existe bon nombre de raisons de détenir plusieurs assurances vie, l’une des premières raisons et d’accéder à un choix plus large de fonds d’investissement.

Ouvrir plusieurs assurances vie pour profiter d’un choix de fonds d’investissement plus large

L’assurance vie est le dispositif de référence en France pour développer son patrimoine financier. On peut épargner sans limite (plafond de l’assurance vie) et profiter de la fiscalité idéale de l’assurance vie.

Pour optimiser la performance de leur épargne, les épargnants ont intérêt à sélectionner avec soin les fonds d’investissement. Une stratégie patrimoniale efficace passe également par la diversification de ces placements, ce qui nécessite un choix suffisant de fonds.

Or, toutes les assurances vie ne sont pas équivalentes en termes d’offre de fonds d’investissement, loin s’en faut. Une des raisons d’ouvrir plusieurs assurances vie est l’accès à un choix plus large de fonds d’investissement (appelés unités de compte).

Ce que l’on peut attendre d’une bonne assurance vie

Parmi les fonds (et classes d’actifs) incontournables pour diversifier son patrimoine, on peut citer l’immobilier, les actions (et plus particulièrement les fonds actions), et les fonds euros.

Les obligations, accessibles via des fonds obligataires, peuvent également trouver leur place dans un patrimoine diversifié. Mais sachez que les fonds euros comportent également des obligations. En effet, les fonds euros sont essentiellement investis sur des obligations peu risquées, dites « Investment grade ».

Ainsi, une bonne assurance vie permet de diversifier sur le cœur de notre pyramide d’investissement (fonds euro, actions et immobilier). C’est l’enveloppe qui permet de diversifier au mieux notre patrimoine :

pyramide de l'épargne

De nos jours, on trouve certaines assurances vie proposant un choix de supports performants et permettant de diversifier son épargne sur l’ensemble des classes d’actifs citées ci-dessus.

Nos 3 assurances vie préférées proposent un excellent choix de fonds (et des frais au plancher) :

Contrat d'assurance-vie LINXEA Spirit 2 Evolution Vie LINXEA Avenir 2 Assurance vie lambda (pour comparaison)
Assureur CRÉDIT AGRICOLE Spirica AVIVA (devenu Abeille Assurances, groupe Aéma) CRÉDIT MUTUEL Suravenir X
Frais sur versement 0 % 0 % 0 % 3 %
Ticket d'entrée (Minimum à verser à l’ouverture, versements libres ensuite) 500 € 500 € 100 € 200 €
Fonds euros - Fonds euro Nouvelle Génération
- Croissance Allocation Long Terme
Abeille Actif Garanti - Suravenir Opportunités 2
- Suravenir Rendement 2
X
Performance
fonds euros 2022 (nette de frais de gestion)
2,30 % De 1,61 % à 3,22 %
(selon part investie en unités de compte)
2,10 % et 1,80 % 1 %
Nombre d'unités de compte (UC) 650 UC
Dont 38 trackers
et 31 SCPI
et 111 titres vifs
110 UC
Dont 5 SCI / OPCI
600 UC
Dont 81 trackers
et 20 SCPI
50 UC
Performance moyenne 2022
immobilier (SCPI, SCI, OPCI) en assurance vie
6,03 % (loyers SCPI reversés à 100 %) 4,83 % (moyenne des 5 SCI et OPCI du contrat) 6,03 % (loyers SCPI reversés à 85 %) Pas de fonds immobiliers
Frais de gestion
en unité de compte
0,50 % 0,60 % 0,60 % 1 %
Frais d'arbitrage 0 % 0 % 0 % 0,50 %
Modes de gestion Gestion libre ou
gestion pilotée
Gestion libre ou
gestion pilotée
Gestion libre ou
gestion pilotée
Gestion libre
On aime particulièrement - Possibilité de combiner gestion libre et gestion pilotée
- Fonds euro NG taillé pour le long terme
- immobilier SCPI avec 100 % des loyers
- Frais de gestion sur UC très bas
- Trackers, titres vifs, ISR (investissement socialement responsable)
- 100 % fonds euro possible
- bonus de rendement si investissement en UC
- immobilier SCI
- Bonne performance historique du fonds euro
- grand choix de trackers
- Possibilité de combiner gestion libre et gestion pilotée
Classement comparatif
Linxea Spirit 2 est la meilleure assurance vie "tout-terrain" selon nous

Evolution Vie est l'assurance vie idéale pour le fonds euro et l'immobilier SCI

Linxea Avenir 2 est l'assurance vie idéale pour les fans des trackers (ETF)
Recevez la documentation
LINXEA SPIRIT 2
Recevez la documentation EVOLUTION VIE Recevez la documentation
LINXEA AVENIR 2
➡️ Souscrivez en ligne. Jusqu'à 250 € de prime ! ➡️ Souscrivez en ligne. Jusqu'à 300 € de prime ! ➡️ Souscrivez en ligne. Jusqu'à 250 € de prime !

On peut notamment citer l’assurance vie Linxea Spirit 2. Ce contrat ne peut être pris en défaut sur aucun point, il propose tout à la fois :

  • des frais de gestion ultra-réduits (sans frais sur versement) ;
  • des fonds actions performants (dont des ETF) pour viser 7 % de performance annualisée sur le long terme ;
  • un grand choix de fonds immobiliers (dont une vingtaine de SCPI, un choix excellent pour une assurance vie) pour viser 5 % de performance annualisée sur le long terme ;
  • un fonds euro relativement bien positionné en termes de performance.

Avis de Ludovic : si vous disposez actuellement d’une assurance vie et souhaitez ouvrir une nouvelle assurance vie pour accéder à des supports d’investissement performants, Linxea Spirit 2 (notre avis) est un contrat à regarder de près. Ce contrat figure en tête de notre podium des meilleures assurances vie. La différence de performance est énorme sur le long terme quand on investit sur un bon contrat avec de bons fonds, cela représente des milliers d’euros de différence sur votre capital.

Ouvrir plusieurs assurances vie pour élargir le choix de fonds d’investissement accessibles

Ouvrir plusieurs assurances vie permet d’élargir le champ des possibles en matière d’investissement. Car vous avez accès à une autre gamme d’unités de compte.

Par exemple, l’assurance vie Evolution Vie (également présente dans notre podium des meilleures assurances vie) propose de bons supports immobiliers que l’on ne retrouve pas sur le contrat Linxea Spirit 2. Notamment la SC pythagore (immobilier résidentiel et plateformes logistiques), la SCI Aviva Patrimoine Immobilier (performance 2021 = 5,97 %), etc. Lisez notre avis sur Evolution Vie.

Ainsi, Linxea Spirit 2 et Evolution Vie peuvent être complémentaires pour investir et diversifier son patrimoine. Cette complémentarité se justifie aussi en termes de fonds euro (voir plus bas dans cet article).

L’épargnant a intérêt à identifier les fonds d’investissement sur lesquels il souhaite investir avant d’ouvrir ses assurances vie, afin de s’assurer que ces dernières comportent bien les fonds ciblés.

Note de Ludovic : à titre personnel, j’ai ouvert plusieurs assurances vie, notamment afin d’étendre le choix de fonds d’investissement sur lesquels investir. Linxea Spirit 2 et Evolution Vie sont des valeurs sûres (j’ai ouvert ces contrats). Par ailleurs, un fonds d’investissement que j’affectionne est l’ETF Lyxor CAC 40 GR (voir les avantages des ETF CAC 40 growth return). Or, cet ETF est accessible au sein de l’assurance vie Linxea Avenir 2. J’ai donc ouvert en sus un contrat Linxea Avenir 2 il y a quelques années.

En gestion pilotée : diversifier les gestionnaires

Pour les épargnants souhaitant déléguer tout ou partie de leur épargne (ne pas avoir à choisir eux-mêmes les fonds), ouvrir plusieurs assurances vie en gestion pilotée permet de diversifier les gestionnaires et les stratégies d’investissement.

En matière de gestion pilotée de l’épargne, des Fintechs telles que Yomoni, Nalo, Ramify, ou Goodvest proposent des philosophies d’investissement et des stratégie d’allocation complémentaires et compétitives.

Donc vous pouvez là encore ouvrir plusieurs contrats. Nous vous renvoyons à notre comparatif des meilleures gestions pilotées.

Ouvrir plusieurs assurances vie pour choisir de verser sur les fonds euros les plus performants

Ouvrir plusieurs assurances vie permet d’accéder à plusieurs fonds euros. Sur chaque assurance vie, il y a 1 ou 2 fonds euros gérés par l’assureur. Donc il faut ouvrir des assurances vie assurées par différents assureurs (on y revient ensuite).

Les fonds euros sont très populaires auprès des épargnants et représentent la majorité des encours investis en assurance vie. L’autre partie étant investie sur les unités de compte (fonds actions, immobiliers, etc.) comme expliqué précédemment.

L’engouement des épargnants pour les fonds euro s’explique en raison de leur garantie sur le capital investi. De fait, après les livrets d’épargne réglementés (livret A et LDDS), les fonds euros sont un placement de premier choix pour sécuriser tout ou partie de son épargne. Un épargnant avec une stratégie d’investissement équilibrée allouera généralement autour de 50 % du capital de son assurance vie sur le fonds euro. L’autre moitié sera allouée en fonds actions et/ou fonds immobiliers.

Pour rappel, les fonds euros sont directement gérés par l’assureur présent derrière chaque contrat d’assurance vie. De fait, pour pouvoir diversifier son épargne sur différents fonds euros, il est nécessaire d’ouvrir plusieurs assurances vie (la plupart des assurances vie ne proposant qu’un seul fonds euro) avec différents assureurs.

Tous les fonds euro ne se valent pas. Certaines assurances vie se démarquent positivement par la qualité de leur fonds euro.

Identifier les meilleurs fonds euros

Les performances des fonds euros vont du simple au double selon les fonds. Ces performances varient d’une année sur l’autre, on les connait en début d’année N+1.

Généralement, les fonds affichant parmi les meilleures performances du marché une année donnée figurent également en très bonne place l’année suivante. Les assureurs (qui gèrent les fonds euros) sont relativement constants. De sorte que les performances des années passées donnent une bonne indication de la qualité et des performances futures d’un fonds euro.

Si le classement comparatif des performances des meilleures fonds euro n’est pas chamboulé d’une année sur l’autre, c’est en raison de l’inertie des fonds euros. Et plus précisément des investissements qui les composent (les actifs détenus par les assureurs : obligations, actions, immobilier, etc.).

Sur le moyen/long terme en revanche, le classement des meilleurs fonds euros peut sensiblement évoluer. Ainsi, un épargnant avisé peut anticiper cette situation en ouvrant plusieurs assurances vie en amont, et allouer son épargne sans risque sur les meilleurs fonds euros du moment.

Note de Ludovic : l’autre raison pouvant motiver l’ouverture de plusieurs assurances vie est le fait que certains contrats permettent de réaliser des versements à 100 % en fonds euro, et d’autres non. Il se trouve que les assurances vie les plus polyvalentes, en particulier Linxea Spirit 2 (idéal pour investir en fonds actions et fonds immobiliers) ne permet pas des versements à 100 % en fonds euro. Il est seulement possible d’atteindre 100 % fonds euro après un arbitrage des unités de compte vers le fonds euro. Là encore, une assurance vie telle que Evolution Vie apparaît comme complémentaire puisqu’elle permet des versements à 100 % en fonds euro.

Diversifier les assureurs

Comment nous l’avons vu, diversifier les assurances vie permet d’étendre le choix de fonds accessibles : fonds euro, fonds actions, fonds immobiliers, etc. Cela permet aussi de diversifier les assureurs.

Quelle que soit votre assurance vie, même si vous souscrivez via une banque, un courtier en ligne, une Fintech…il y a toujours un assureur derrière. C’est l’assureur (la compagnie d’assurance) qui détient les fonds (votre épargne), donc son rôle est essentiel.

La faillite d’un assureur est un événement très rare, car rappelons que les assureurs sont soumis à des règles de solvabilité très strictes. Et dans le cas où cela se produirait, l’assureur en faillite peut être racheté par une autre compagnie d’assurance (laquelle récupère alors la gestion des actifs des épargnants).

À défaut, en dernier recours, les épargnants peuvent également compter sur le fonds de garantie des assurances de personnes (FGAP) pour récupérer leur capital. Ce fonds assure une garantie à hauteur de 70 000 euros par assuré et par compagnie d’assurance.

À titre de comparaison, les dépôts bancaires sont garantis à hauteur de 100 000 euros par déposant et par établissement. Là encore, la faillite d’une banque est un événement rare. Ces garanties représentent un filet de sécurité activable en dernier recours, après que toutes les autres tentatives de sauvetage aient été menées.

Profiter des 70 000 € garantis par assureur

Diversifier son épargne sur 3 voire 4 ou 5 assurances vie (avec différents assureurs) permet d’augmenter le plafond des garanties à plusieurs centaines de milliers d’euros.

Par prudence, certains épargnants diversifient les assureurs et les contrats d’assurances vie afin de pouvoir faire jouer cette garantie si le pire devait arriver.

Les 3 assurances vie mises en avant dans notre comparatif des meilleures assurances vie sont assurées par 3 assureurs différents :

Ainsi, avec ces 3 contrats d’assurance vie de 3 assureurs différents, on bénéficie de 210 000 € de garanties de l’état.

Si le critère de diversification des assureurs est important pour vous, n’oubliez pas qu’un même assureur peut se retrouver derrière différents contrats.

Par exemple, l’assureur Generali est commun aux assurances vie Linxea Vie, Boursorama Vie et à l’assurance vie en gestion pilotée de Nalo. Et l’assureur Crédit Mutuel Suravenir est commun aux assurances vie Linxea Avenir 2, Fortuneo Vie et à l’assurance vie en gestion pilotée Yomoni.

Note de Ludovic : même si on retrouve un même assureur derrière différentes assurances vie, les contrats ne se valent pas pour autant. Les assurances vie distribuées par les courtiers en ligne sont beaucoup compétitives en termes de frais de gestion, et permettent ainsi d’économiser plusieurs plusieurs milliers d’euros de frais sur le moyen/long terme, c’est la raison pour laquelle nous les préférons aux autres acteurs.

Ouvrir un nouveau contrat tout en conservant un ou plusieurs anciens contrats afin de conserver l’antériorité fiscale

Sur Avenuedesinvestisseurs.fr, nous recommandons généralement de prendre date en assurance vie. C’est-à-dire d’ouvrir sans tarder une ou plusieurs assurances vie de qualité, en prévision de l’épargne future que l’épargnant sera amené à constituer. Si l’on recommande d’ouvrir des assurances vie sans attendre, c’est tout simplement pour profiter au mieux des avantages fiscaux de cette enveloppe.

L’assurance vie bénéficie d’une fiscalité avantageuse sur les plus-values. En effet, les plus-values matérialisées à l’occasion d’un retrait sur un contrat de plus de 8 ans peuvent être exonérées d’impôt.

Cet avantage s’applique dans la limite de 4 600 euros (de plus-values retirées) par an et par épargnant (le double pour un couple marié ou pacsé). Seuls les prélèvements sociaux de 17,2 % sont collectés. Il est important de souligner que c’est l’âge du contrat (8 ans) et non la date du versement qui permet de faire valoir cet avantage fiscal. D’où l’intérêt de prendre date au plus tôt.

Comment tirer parti de ces spécificités fiscales ?

De nombreux épargnants ont ouvert une assurance vie dans leur banque de détail, parfois sur les conseils de leur banquier, et sans trop connaître les détails du contrat, et encore moins les caractéristiques des fonds sur lesquels ils sont investis. Ils découvrent sur le tard que leur contrat n’est pas très performant et supporte des frais de gestion importants.

La tentation est grande de basculer sur une nouvelle assurance vie beaucoup plus performante, mais la réorganisation de l’épargne ne doit pas se faire sans réflexion.

Il faut distinguer le cas de l’épargne déjà investie sur les anciennes assurances vie, du cas de l’épargne nouvelle qui doit être investie.

Le cas de l’épargne nouvelle : où placer les nouveaux versements ?

Vous disposez d’un capital qui n’est pas encore investi, et vous vous interrogez sur le meilleur choix à faire entre (1) placer cet argent sur une assurance vie déjà ouverte mais peu performante ou bien (2) ouvrir une nouvelle assurance vie performante. Généralement, la meilleure stratégie est de placer l’argent sur une nouvelle assurance vie performante (choix 2).

Les meilleures assurances vie sont sans frais sur versement, proposent des frais de gestion bas et des fonds d’investissement beaucoup plus performants. Ouvrir une nouvelle assurance vie est sans hésiter la solution la plus intéressante pour développer son patrimoine sur le long terme.

La seule situation pouvant justifier de verser son épargne nouvelle sur une assurance vie ancienne et peu performante est le cas où l’épargnant épargne à court terme sur un fonds euro, et souhaite prochainement retirer l’argent du contrat. Auquel cas, l’épargnant peut placer son capital sur l’assurance vie ancienne (et peu performante), si elle réunit les 3 critères suivants :

  • il n’y a pas de frais sur les versements (sinon vous allez payer 3 ou 4 % de frais sur versement pour une épargne rémunérée à 1 %, ce n’est pas rentable) ;
  • le contrat a plus de 8 ans (ou aura plus de 8 ans à la date où le retrait est envisagé) ;
  • la performance du fonds euro est bonne, proche de celle des meilleurs fonds euros du marché (profiter de l’avantage fiscal à la sortie d’une assurance vie de plus de 8 ans au détriment de la performance du fonds euro peut se révéler moins intéressant que d’opter pour une assurance vie de moins de 8 ans mais disposant d’un fonds euro performant).

Dans de nombreux cas, l’épargnant aura donc plutôt intérêt à ouvrir une nouvelle assurance vie plus performante. C’est tout particulièrement vrai s’il souhaite investir sur le long terme et/ou se constituer un complément de revenus, où l’accès à des fonds immobiliers et des fonds actions qualitatifs est essentiel.

Que faire de l’épargne placée sur des assurances vie peu performantes ?

Vous disposez d’assurances vie dont les caractéristiques sont peu avantageuses. Avez-vous intérêt à les conserver, les transférer ou les fermer ?

Pour savoir quoi faire de l’épargne placée sur des assurances vie peu performantes, il faut se poser la question de vos projets financiers.

Si vous souhaitez faire fructifier votre épargne sur le long terme et/ou vous constituer un complément de revenu avec des supports d’investissements rémunérateurs tels que des SCPI (fonds immobiliers) ou des fonds actions, alors, des retraits en vue de ré-allouer l’épargne sur une nouvelle assurance vie devraient être envisagés.

Pour les assurances vie de plus de 8 ans, il est opportun de retirer progressivement pour optimiser fiscalement, par des rachats partiels à hauteur de 4 600 € de plus-value par an (ce qui représente plus en capital retiré), ou le double pour les couples.

Note de Ludovic : attention toutefois, si vous avez plus de 70 ans et que vous avez des assurances vie alimentées avant cet âge, alors ces contrats bénéficient d’un régime fiscal avantageux à la succession (explications plus bas). Donc il ne faut pas les fermer, ni retirer d’argent avant d’avoir finement analysé la fiscalité globale de votre succession. Un conseiller en gestion de patrimoine peut vous aider à optimiser votre succession et vous guider vers les solutions les plus adéquates pour vous constituer des compléments de revenu durant votre retraite.

Pour profiter de l’avantage à la transmission de patrimoine

L’autre avantage fiscal de l’assurance vie concerne la succession. Le souscripteur peut transmettre jusqu’à 152 500 euros à chacun des bénéficiaires désignés du ou des assurances vie ouvertes, sans que ces derniers n’aient à s’acquitter de droits de succession.

Ainsi, si vous ouvrez plusieurs assurances vie, vous pouvez facilement désigner des bénéficiaires différents (enfant, conjoint, nièce, ami, etc.), pour optimiser votre succession. Et moduler les sommes que vous placez sur chacune.

Mais pour profiter de cet avantage, les versements doivent avoir été effectués avant les 70 ans du souscripteur. Pour les versements réalisés après cet âge, des avantages fiscaux à la transmission existent, mais ils sont beaucoup plus faibles.

Facilement distinguer les versements avant / après 70 ans

La fiscalité sur les successions est différente selon que les versements sur l’assurance vie ont été réalisés avant ou après les 70 ans du souscripteur du contrat.

Pour les versements réalisés après 70 ans, les bénéficiaires bénéficient à la succession d’un abattement de seulement 30 500 euros (un abattement sur la part des versements à partager entre les bénéficiaires), au lieu de 152 500 euros chacun.

Il y a toutefois un avantage spécifique aux versements après 70 ans : les plus-values ne sont pas imposables à la succession. En pratique, un épargnant aurait donc intérêt à privilégier les contrats ouverts après cet âge pour investir sur les supports les plus dynamiques (ceux offrant les meilleures perspectives de gain).

Avis de Nicolas : pour cumuler les avantages successoraux de l’assurance vie avant ET après 70 ans, tout en facilitant la tâche des assureurs pour bien régler la succession, nous recommandons d’ouvrir plusieurs assurances vie pour épargner sur des contrats distincts avant et après 70 ans. Par ailleurs, en matière d’optimisation fiscale de la succession, l’assurance vie n’est qu’un maillon parmi d’autres. Ainsi, on vous recommande là encore de prendre contact avec un conseiller en gestion de patrimoine en cas de doute sur les bonnes décisions à prendre.

Ouvrir plusieurs assurances vie : nos recommandations

À toutes les raisons évoquées plus haut (accès à un choix plus large de fonds, diversification des fonds euros et des assureurs, optimisation fiscale, garantie spécifique de 70 000 euros par assureur, succession, etc.), on peut également trouver un intérêt pratique à l’ouverture de plusieurs assurances vie : une clarification de la gestion de son épargne selon ses propres objectifs de vie.

En effet, l’assurance vie est un placement très polyvalent. Les versements et les retraits sont possibles à tout moment, et la stratégie d’investissement peut s’adapter aux objectifs financiers de chacun, et évoluer dans le temps. En pratique, les épargnants ont souvent plusieurs objectifs financiers.

Parmi les objectifs financiers courants, on peut citer :

  • disposer d’une épargne de précaution,
  • préparer un achat immobilier,
  • financer les études des enfants (les aider à démarrer dans la vie),
  • préparer sa retraite,
  • préparer/anticiper des dépenses « plaisir » (tour du monde, bateau, résidence secondaire, camping car, etc.),
  • préparer sa succession, etc.

À chaque projet financier correspond un horizon d’investissement et une stratégie d’allocation patrimoniale spécifique (façon de répartir son patrimoine entre fonds euro, actions et immobilier).

L’épargne pour les projets à court terme doit être sécurisée, les fonds euros permettent de répondre à cet objectif. Il faut alors privilégier les assurances vie proposant les meilleurs fonds euro, bien sûr sans frais sur versement, comme Evolution Vie.

Pour les projets à moyen, l’épargne doit être investie de façon équilibrée (diversification équilibrée sur des placements sans risque et des placements un peu plus dynamiques et risqués). En sachant que l’encours devra être progressivement sécurisé (en fonds euro) à l’approche de la concrétisation du projet. Il faut une assurance vie proposant tout à la fois des fonds dynamiques (unités de compte) intéressants et un bon fonds euro.

Pour les projets à long terme, l’épargnant a tout intérêt à opter pour une allocation résolument tournée vers les fonds actions et les fonds immobiliers. Ces 2 classes d’actifs sont celles affichant les meilleures performances sur le long terme. Elles offrent de surcroît une bonne protection contre l’inflation. Dans cette optique, l’épargnant doit privilégier une assurance vie avec une offre de supports en unités de compte (fonds) très qualitative. L’assurance vie Linxea Spirit 2 est ici la plus indiquée.

Enfin, le champion d’aujourd’hui ne sera pas forcément le champion de demain ! Alors mieux vaut diversifier pour être sûr d’avoir toujours un bon contrat disponible pour nos futurs versements. En effet, on a des décennies d’épargne devant nous.

Étoffer sa stratégie patrimoniale

L’assurance vie est un outil incontournable pour développer son patrimoine financier, mais ce n’est pas la seule enveloppe intéressante ! Il ne faut pas oublier que d’autres placements existent et sont très intéressants en complément. En particulier le PER et le PEA.

Le plan d’épargne retraite (PER) peut être envisagé comme placement sur le long terme, comme son nom l’indique… pour préparer sa retraite. Avec une allocation sur des supports dynamiques (actions et immobilier) lorsque la retraite est encore loin (puis éventuellement une sécurisation graduelle à l’approche de la retraite). On recommande donc un contrat bien pourvu en unités de compte. On peut citer le PER Linxea Spirit (la référence). Atout clé du PER : les versements sur le PER sont déductibles du revenu imposable, ce dispositif permet donc de défiscaliser.

Voir notre comparatif des meilleurs PER.

Le plan d’épargne en actions (PEA) est un autre dispositif à ne pas négliger, spécifiquement pour investir en actions. Il dispose d’une fiscalité avantageuse : pour les retraits après les 5 ans du PEA, les plus-values sont exonérées d’impôt. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2 % sont collectés sur les plus-values liées aux retraits.

Voir notre comparatif des meilleurs PEA.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 commentaires sur “Faut-il ouvrir plusieurs assurances vie ?”